VIDEO. Vendée: Le prêtre a tenu parole, il a sauté à l'élastique

INSOLITE Le père Florent Murzeau (32 ans) a réalisé ce saut afin de financer le départ de 191 jeunes de son diocèse pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Cracovie…

David Phelippeau

— 

Le père Florent Murzeau.
Le père Florent Murzeau. — D.P. / 20 minutes

Dimanche, c’était le jour du Seigneur forcément pour le père Florent Murzeau, mais aussi celui du grand saut. Le curé de la paroisse Louis-Marie Baudouin (Chavagnes-en-Paillers), âgé de 32 ans, a tenu parole. Il y a quelques mois, il s’était lancé un défi peu orthodoxe. Pour financer le départ de près de 200 jeunes de son diocèse aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Cracovie cet été, il a proposé un appel aux dons aux entreprises et aux particuliers dans une vidéo, avec une promesse : « si on atteignait les 10.000 euros, je sautais à l’élastique », explique-t-il.

Mission réussie sans souci puisque plus de 12.000 euros ont été récoltés. « L’idée de ce défi m’est venue au cours d’une conversation avec une famille, se souvient le père Florent. Je me suis inspiré d’un prêtre du sud-ouest, qui avait sauté en parachute pour sauver une abbaye. »

Beaucoup de monde pour le regarder sauter

Dimanche, c’est donc un saut à l’élastique à 52 m de hauteur dans le sud Vendée, qui attendait le père Florent. « C’était une première pour moi. C’était exceptionnel, unique. » Fidèles, amis et famille sont venus en nombre pour le soutenir. « C’est allé très vite. On m’a dit de ne pas trop réfléchir… »

Un saut dans le vide pour un saut dans la foi des jeunes

Et alors, a-t-il envisagé un instant de faire marche arrière ? « Je n’avais pas le choix, explique celui qui avait enlevé sa soutane pour l’occasion, mais avait gardé le col romain. Je devais faire honneur à toutes les personnes qui nous soutiennent, et puis, il y a toutes ces intentions de prières transmises aux jeunes qui vont aller aux JMJ. Il y avait tout ça dans ma tête… » Sans hésiter, le père Florent a donc sauté dans le vide, permettant ainsi aux jeunes de pouvoir vivre cet été « leur saut dans la foi aux JMJ ».