Loire-Atlantique: Un nouveau dispositif pour protéger les entreprises des cambriolages

SECURITE La gendarmerie vient de lancer l'«opération tranquilité entreprises», en test sur le département...

Julie Urbach

— 

La société ADEKMA de Carquefou sollicite la surveillance des gendarmes
La société ADEKMA de Carquefou sollicite la surveillance des gendarmes — J. Urbach/ 20 Minutes

Son nom, « opération tranquillité entreprises ». Objectif : « Mettre en échec les délinquants. » Afin de protéger les locaux professionnels des cambriolages et autres intrusions, la gendarmerie de Loire-Atlantique vient de lancer un nouveau dispositif sur le département.

A l’instar de l’« opération tranquillité vacances », destinée aux particuliers qui sollicitent une surveillance particulière de leur domicile, il s’adresse aux chefs d’entreprise qui partent en vacances ou qui s’apprêtent à vivre un événement particulier, et ce tout au long de l’année.

>> A lire aussi : Une pharmacie attaquée par une voiture-bélier dans la nuit

« Cela peut être une livraison sensible comme la réception d’ordinateurs ou de téléphones dernière génération…, détaille le commandant Philippe-Alexandre Assou. Toutes les entreprises qui le souhaitent peuvent se signaler à leur brigade locale pour que des gendarmes soient sensibilisés et viennent patrouiller, de jour comme de nuit. » Alors que le dispositif vient d’être lancé, une vingtaine d’entreprises de Loire-Atlantique se seraient déjà montrées intéressées.

20.000 litres de carburants volés

Car si le nombre de cambriolages en entreprises a baissé de 10 % depuis l’an dernier, ils représentent tout de même un tiers des faits signalés. Dans la zone industrielle de la Belle étoile à Carquefou, par exemple, l’entreprise de levage Adekma a dû installer des barbelés et autres systèmes de sécurité, après avoir été victime de vol de gasoil (20.000 litres siphonnés au total) à répétition, l’an dernier.

La gendarmerie a pu interpeller plusieurs individus appartenant à un réseau dont la plupart sont désormais en prison. Mais la vigilance reste de mise et le dispositif opération tranquillité entreprises va permettre de « rassurer et surtout de dissuader », insiste Patricia Pinel, la DRH de cette société familiale.

Evaluer les risques

Pour accompagner les entreprises, des référents et correspondants sûreté sont disponibles dans toutes les unités de gendarmeries de la région. « Il y a une grosse part de bon sens mais nous les aidons à évaluer les risques, explique l’adjudant-chef Olivier Navarre, de la brigade de Carquefou, dont dépendent quelque 950 locaux commerciaux. On note souvent des problèmes de clôture ou du système d’alarme, des portes mal fermées… » Le dispositif propose également un formulaire d’autodiagnostic, disponible en ligne.