Nantes: L'araignée géante débarque en centre-ville ce vendredi

EVENEMENT Trois parades d'environ 1h30 sont programmées...

J.U.

— 

L'araignée Kumo à Liverpool en 2008
L'araignée Kumo à Liverpool en 2008 — ANDREW YATES / AFP

C’est la première fois que les Nantais pourront l’apercevoir dans leur ville. Kumo, l’araignée géante (pas celle de la galerie, une autre, bien plus grosse !) née de l’imagination de la compagnie nantaise La Machine, va débouler comme promis vendredi dans la cité des ducs.

Le programme de la bestiole de 38 tonnes de bois, d’acier et de mécanique est désormais connu : trois parades d’1 h 30 sont programmées, dans les rues du centre-ville, « en soutien à son attractivité ». Des concerts dans les cafés et restaurants sont aussi prévus.

Cathédrale, miroir d'eau et Graslin

Pour voir l’araignée se réveiller, il faudra donc se rendre à 12 h au parvis de la cathédrale Saint-Pierre. Puis, rendez-vous au miroir d’eau à 15 h et vers 20 h 30, place Graslin (difficultés pour circuler à prévoir). Il ne s’agira pas d’un spectacle en tant que tel, mais d’une « présence vivante et spectaculaire » où l’on pourra admirer ses huit grandes pattes articulées. Comme à Reims, à Pékin ou plus récemment à Calais, Kumo devrait aussi baver, cracher de l’eau et agiter ses yeux.

« Elle saura jouer avec le mobilier urbain et enjamber arbres et abribus », promet la compagnie La Machine. Les arachnophobes devront ensuite éviter l’île de Nantes puisque la bête a prévu d’en faire son terrain de jeu (un an après Long Ma, suivi par 300 000 personnes), samedi et dimanche, en y déambulant et en embarquant gratuitement du public sur son dos, à 13 mètres de hauteur.

>> A lire aussi : Long Ma et l'araignée géante ont paradé à Calais

Une fin de semaine placée sous le signe des créatures mécaniques et des Machines de l’île puisque Johanna Rolland, maire (PS) de Nantes, vient d'officialiser le lancement du projet d’Arbre aux hérons à la carrière Misery, à Chantenay.