Notre-Dame-des-Landes: Le verdict des urnes est «incontestable», insiste Valls

CONSULTATION Le Premier ministre a répondu ce mercredi aux opposants qui contestent la légitimité de la consultation organisée dimanche en Loire-Atlantique...

F.B. avec AFP

— 

Le Premier ministre Manuel Valls à la tribune de l'Assemblée nationale à l'occasion du débat sur le Brexit, le 28 juin 2016 à Paris.
Le Premier ministre Manuel Valls à la tribune de l'Assemblée nationale à l'occasion du débat sur le Brexit, le 28 juin 2016 à Paris. — WITT/SIPA

Le Premier ministre n’apprécie pas que les opposants remettent en cause la victoire du « oui » lors de la consultation organisée dimanche en Loire-Atlantique au sujet du transfert de l’aéroport Loire-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes. Balayant les critiques récurrentes sur le périmètre géographique de la consultation, Manuel Valls a déclaré ce mercredi que le verdict des urnes « est incontestable ».

« Les travaux vont pouvoir commencer »

« Il ne peut pas y avoir de contestation. Je vois que certains des opposants au projet acceptent le verdict. Je m’étonne que d’autres le contestent alors qu’il est incontestable », a affirmé le Premier ministre lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. « Donc à partir de ce moment-là, et en respectant bien sûr l’ensemble des procédures européennes et nationales », les travaux vont pouvoir commencer cet automne », a-t-il réaffirmé une nouvelle fois.

Si l’écologiste Nicolas Hulot et sa fondation ont par exemple « pris acte » du « vote démocratique », la plupart des associations et élus opposés au projet d’aéroport ont déploré un exercice de « pseudo démocratie participative ».

« Les électeurs ont donné raison au président de la République d’avoir mis en oeuvre (…) cette consultation, qui a permis ainsi de légitimer un projet » après les « blocages » entre partisans et opposants, a jugé Manuel Valls mercredi.

« Les choses sont désormais très claires »

« Par le débat qui a eu lieu, la qualité des documents adressés aux électeurs, la haute conscience civique des habitants de ce département, par la participation et bien sûr le résultat, les choses sont désormais très claires », a estimé le Premier ministre, alors que l’analyse des résultats de dimanche montre un soutien au projet très contrasté selon les communes de Loire-Atlantique.

Le « oui » à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes l’a emporté dimanche mais tout reste à faire sur place, entre l’évacuation des occupants illégaux et le lancement des travaux, contre lesquels les opposants restent mobilisés. Un rassemblement est prévu à Notre-Dame des Landes les 8, 9 et 10 juillet prochains.