Hand: On connaît désormais les adversaires de l'Equipe de France au Mondial 2017

SPORT Les Bleus affronteront, entres autres, la Norvège et la Pologne dès le premier tour du Mondial à Nantes en janvier 2017...

F.B. avec AFP

— 

le Français Nikola Karabatic contre la Pologne, le 19 janvier 2016 à Cracovie.
le Français Nikola Karabatic contre la Pologne, le 19 janvier 2016 à Cracovie. — ATTILA KISBENEDEK / AFP

Brésil, Russie, Japon mais, surtout, Norvège et Pologne. Voilà les adversaires des handballeurs français, champions olympiques et du monde en titre, lors de la phase de groupes du Mondial-2017, lequel se disputera du 11 au 29 janvier à Nantes.

Le tirage au sort a été effectué jeudi à Paris. Les Français ouvriront le bal à Paris-Bercy (Accorhotels Arena) le 11 janvier contre le Brésil. Ils disputeront ensuite leurs quatre autres matchs de poule à Nantes, au hall XXL du parc des expos de la Beaujoire : face au Japon le 13 janvier, à la Norvège le 15 janvier, à la Russie le 17 janvier et à la Pologne le 19 janvier.

« La suite nous dira si nous avons eu raison »

En qualité de pays hôte, la France pouvait choisir son groupe et le sélectionneur Claude Onesta a donc opté pour le groupe A avec deux adversaires contre lesquels les Bleus avaient chuté lors de l’Euro-2016 en janvier à Cracovie : Pologne et Norvège. Le Brésil, la Russie et le Japon sont jugés plus abordables.

« On parie sur le fait de croiser avec la poule B (en huitièmes de finale). La suite nous dira si nous avons eu raison », a expliqué Onesta. En huitièmes, les Bleus pourraient croiser l’Espagne, vice-championne d’Europe, la Slovénie, l’Islande ou la Tunisie.

Le Qatar, vice-champion du monde, sera notamment avec le Danemark et la Suède dans la relevée poule D. L’Allemagne, championne d’Europe, figure dans le groupe C avec la Croatie.

Les billets à l’unité en vente en septembre

La 25e édition du Mondial doit marquer l’apothéose de la meilleure génération du handball français, emmenée par Nikola Karabatic, qui tentera cet été de remporter une troisième médaille d’or consécutive lors des jeux Olympiques à Rio). A domicile, en janvier, la France briguera un sixième titre mondial après ceux de 1995, 2001, 2009, 2011 et 2015 pour battre son propre record.

Cinq autres villes accueilleront des matchs : Villeneuve d’Ascq près de Lille, Metz (Les Arènes), Rouen (Kindarena), Montpellier (L’Arena), Brest (4.000) et Albertville (halle olympique). La finale se disputera le 29 janvier à Paris-Bercy.

La billetterie est ouverte depuis janvier sous forme de packs (3, 4 ou 5 matchs). Les places à l’unité seront en vente à partir de septembre. Les organisateurs ont déjà trouvé preneurs pour 160.000 billets, sur les 650.000 mis en vente.