Nantes: Les nouvelles créations de Ponti sont arrivées au Jardin des plantes

LOISIRS Depuis samedi, les visiteurs peuvent découvrir le « jardin Kadupo », la nouvelle expo de l’auteur pour enfant…

Julie Urbach

— 

Les nouvelles créations de Claude Ponti à Nantes
Les nouvelles créations de Claude Ponti à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes

On vous avait prévenus il y a quelques jours. Cette année, dans les allées du Jardin des plantes, pas la peine de chercher le célèbre poussin géant de Claude Ponti. Alors que les oeuvres végétales de l’auteur jeunesse ont réinvesti le lieu depuis ce week-end et jusqu’en octobre, pour la quatrième édition, la mascotte feuillue laisse sa place à une autre histoire, le « jardin Kadupo ».

Pas de quoi décourager les familles, venues déjà en nombre ce week-end. Margot, 5 ans, attend patiemment de pouvoir visiter le « Palédupoussin », logé dans l’Orangerie. Car si l’oiseau n’est pas là, tout un lieu a été aménagé « pour lui rendre hommage ». A l’intérieur, des centaines de portraits ont été décorés par des Nantais et une structure en grillage, en forme du volatile, attend d’être garnie de pompons en laine fabriqués sur place par les visiteurs. Avant, il faut neutraliser le « Mange poussin », une bestiole à attaquer à coups de balles de tennis…

Le palédupoussin, création de Claude Ponti à Nantes
Le palédupoussin, création de Claude Ponti à Nantes - J. Urbach/ 20 Minutes

La vraie histoire des pots

A l’extérieur, la magie opère une fois de plus dans ce « jardin Kadupo », où un nombre incalculable de pots fait cheminer les promeneurs autour de nouvelles créations. Cette année, Claude Ponti nous explique à sa façon la « véritable histoire des pots » : on assiste à leur naissance au Potanpo, côté gare, avant de les voir se doter d’yeux, d’un nez et d’une chevelure, au fur et à mesure de la balade.

Les nouvelles créations de Claude Ponti à Nantes
Les nouvelles créations de Claude Ponti à Nantes - J. Urbach/ 20 Minutes

Les bancs rigolos, l’ours qui dort ou les Totémimiques, déjà vus dans les éditions passées, sont toujours de la partie. Le banc géant, sous lequel on peut toujours passer, diffuse en plus tout l’été une chanson à laquelle les habitants ont pu participer. Pour rendre visite au Serpicouliflore, ce serpent multicolore de 80 mètres de long, il faudra par contre se rendre au parc de la Gaudinière. Les Soufleurs, eux, sont visibles au parc de Procé.

Les nouvelles créations de Claude Ponti à Nantes
Les nouvelles créations de Claude Ponti à Nantes - J. Urbach/ 20 Minutes