Hellfest: Les festivaliers en prennent déjà plein les oreilles (mais aussi les yeux)

CULTURE Le festival de musiques extrêmes a donné le coup d'envoi de sa 11e édition vendredi midi...

Julie Urbach

— 

Au Hellfest 2016
Au Hellfest 2016 — J. Urbach/ 20 minutes

C’est le rendez-vous incontournable pour tous les fans de musiques extrêmes. Le Hellfest, plus gros festival du genre en Europe, a ouvert depuis quelques heures les portes de sa 11e édition. Une fois de plus, des dizaines de milliers de festivaliers (on en annonce plus de 50.000 par jour) ont investi les bars, pelouses, magasins de produits dérivés, alors que plus de 150 groupes sont annoncés sur les six scènes du festival. « C’est juste énorme d’être là… Je n’en reviens pas ! », sourit Vanessa, déguisée en panda, qui vient ici pour la première fois.

>> A lire aussi : Pourquoi faire un pèlerinage à Lourdes et aller au Hellfest, c'est (un peu) pareil

Malgré un temps maussade (on a sorti et rangé notre k-way à peu près 15 fois en deux heures), les métalleux en ont déjà pris plein les yeux et les oreilles. La plus grosse nouveauté, c’est sans conteste cette immense statue en l’hommage de Lemmy Kilmister, leader du groupe Motorhead décédé l’an passé mais qui jouait encore sur la scène du Hellfest en 2015. Dessous, une sorte d’autel avec les véritables chapeau et bottes de l’artiste et toutes sortes d’offrandes, à base de cigarettes et de bière. « C’est beaucoup d’émotion, assure Roland, 60 ans. C’est une icône, un grand musicien qui mérite cet hommage. Je l’ai vu l’an passé, il avait dit "je suis fatigué"… et voilà… »

La statue de Lemmy Kilmister
La statue de Lemmy Kilmister - J. Urbach/ 20 Minutes

 

War zone relookée

Côté aménagement, le Hellfest continue son incroyable développement. La War zone, cette scène réservée aux musiques plus « punk » a été totalement relookée et agrandie pour en améliorer le confort et l’accès. Avec du gazon synthétique autour, pour éviter la boue qui colle un peu aux chaussures cet après-midi. « Ça a changé, c’est vraiment bien, se réjouissent Gwendoline et Nicolas. Au Hellfest, chaque année, on est super bien accueillis. C’est un gros rassemblement avec tous les risques que ça comporte, surtout en ce moment, mais quand on a passé les portes, on oublie tout ça. C’est comme à la maison. » Pour la première fois, le site a entièrement été équipé de vidéosurveillance.

Sur les scènes principales, parmi les moments forts de cet après-midi, un immense « wall of death » (le public se scinde en deux puis se rassemble en courant), organisé par Mass Hysteria sur la Mainstage 1 a mis le public en délire. Plus tard dans la soirée, le show avec effets pyrotechniques de Rammstein, qui se produit à Clisson pour la première fois, devrait faire son effet. Demain, on attend aussi les prestations de Twisted Sister, Korn, mais aussi la mise en route d’une grande tyrolienne, qui promet une descente vertigineuse… « in hell » !