Saint-Nazaire: Bloqués à cause d'une manif, quatre élèves refusés à l'épreuve du bac

EDUCATION Un barrage filtrant a été mené ce vendredi matin sur le pont de Saint-Nazaire...

Julie Urbach

— 

Des lycéens en train de plancher sur les épreuves du bac au Lycée Jacques Decour à Paris.
Des lycéens en train de plancher sur les épreuves du bac au Lycée Jacques Decour à Paris. — F. DUFOUR / AFP

Ils n’ont pas pu entrer dans la salle d’examen en raison de leur trop grand retard. Quatre élèves du Pays de Retz, scolarisés en classe de première, n’ont pas pu passer les épreuves anticipées du bac français ce vendredi matin, confirme le rectorat de Nantes. Ils sont arrivés avec plus d’une heure de retard au lycée Aristide-Briand de Saint-Nazaire, où ils avaient été convoqués.

En cause,une opération escargot menée tôt ce matin sur le pont de Saint-Nazaire, qui a occasionné de grosses difficultés de circulation.

Recomposer en septembre

« Même si les chefs de centre ont reçu des consignes, demandant la plus grande souplesse, les quatre élèves en question devront recomposer en septembre, indique le rectorat. Dans la mesure où les candidats sont autorisés à sortir au bout d’une heure, il y a un trop fort risque de fuite des sujets. »

Selon Ouest-France, d’autres centres d’examen du secteur ont dû s’adapter afin de laisser le temps aux retardataires de rejoindre les rangs. En cas de « force majeure », comme c’était le cas ce matin, ces élèves ont le droit a du temps supplémentaire pour compenser le retard.