Nantes: Une manifestation contre «la violence sexiste dans la publicité» devant Bagelstein

SOCIETE Le réseau d'action de féministes unies appelle à un rassemblement ce lundi soir à Nantes...

Julie Urbach

— 

Strasbourg le 7 octobre 2014. Bagelstein
Strasbourg le 7 octobre 2014. Bagelstein — Gilles Varela

Sa campagne publicitaire avait fait grand bruit. La polémique autour de Bagelstein, cette enseigne de restauration rapide qui avait abordé de manière douteuse l’affaire Baupin pour annoncer l’ouverture prochaine de son restaurant nantais, ne s’arrêtera pas là.

Ce lundi, un rassemblement à l’appel de plusieurs associations féministes est organisé à 18h30 devant les portes du point de vente en question, situé rue des Carmes, quartier Bouffay. Selon le réseau d’action de féministes unies, cette manifestation vise à protester « contre l’utilisation, bien trop courante, de la violence sexiste dans la publicité », mais aussi « contre l’installation à Nantes d’une enseigne qui a fait du sexisme son principal outil de communication ».

Des plaintes déposées

La semaine dernière, c’est l’association Les Chiennes de garde qui annonçait avoir déposé une plainte devant le Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) pour protester contre cette campagne d’affichage, qui débutait par un très distingué : « Il est chaud votre trou ? » « Je ne comprends pas pourquoi ça choque, s’étonnait Gilles Abecassis, cofondateur de l’enseigne Bagelstein, contacté par 20 Minutes. Moi, je suis plutôt choqué par les SMS que Denis Baupin a envoyés. Et je suis sûr que s’il voit cette pub, il sera mort de rire ».

Le collectif nantais qui organise le rassemblement de ce lundi rappelle que le parquet de Paris a ouvert une enquête depuis que trois femmes ont porté plainte pour harcèlement et agressions sexuelles contre Denis Baupin.