Loire-Atlantique: Plus de 6 collèges sur 10 vont être reconstruits ou rénovés

EDUCATION Une enveloppe de 500 millions d'euros sur 10 ans, dédiée aux collèges, a été votée à l'unanimité des élus du conseil départemental, lundi...

Julie Urbach

— 

NANTES, le 02/09/2010 Rentree scolaire au college du pre gauchet, pres du quartier d affaire euronantes
NANTES, le 02/09/2010 Rentree scolaire au college du pre gauchet, pres du quartier d affaire euronantes — © Fabrice ELSNER

C’est un important plan de rénovation à un demi-milliard d’euros. Les 80 collèges publics de Loire-Atlantique vont être nombreux à entrer en chantier, voire à complètement se métamorphoser, dans les dix prochaines années. C’est en tout cas l’ambition du nouveau schéma des collèges publics, qui a été voté en conseil départemental lundi. En voici les détails.

« La quasi-totalité de nos collèges ont été construits dans les années 70 ou 80, le parc est vieillissant, constate Philippe Grosvalet, le président (PS) du conseil départemental. L’éducation est une priorité pour notre département, et il y a aussi une nécessité de répondre à une montée des effectifs ». Chaque année depuis cinq ans, 1.000 nouveaux jeunes viennent grossir les rangs des collèges de Loire-Atlantique !

Etablissements reconstruits

Concrètement, ce plan financera d’abord la livraison de trois nouveaux établissements (Savenay et Pontchâteau à la rentrée 2016 et Saint-Joseph-de-Porterie en 2017) déjà annoncés, ainsi qu’un dernier à Loireauxence (née de la fusion des communes de Varades, Belligné, La Chapelle Saint-Sauveur, La Rouxière). Deux autres collèges seront par ailleurs intégralement démolis et reconstruits sur site : ce sera le cas à Vertou et à Nort-sur-Erdre, où certains cours se déroulent actuellement dans des modulaires. A Nantes, le projet de rassembler les collèges Guist’hau et Jules-Verne est sur les rails.

>> A lire aussi : A Nantes, un nouveau collège public à Saint-Joseph-de-Porterie

Au-delà de ces projets de construction, « des réhabilitations importantes concerneront cinq collèges, à Châteaubriant, Ancenis, Blain, Clisson et à La Durantière à Nantes, indique Christine Orain, vice-présidente déléguée à l’éducation. Il faudra phaser les travaux pour que les cours puissent s’y poursuivre. »

Des « travaux importants » dans 45 collèges

Les autres établissements ne sont pas en reste : réhabilitation énergétique, mise en accessibilité pour les personnes en situation de handicap, restructuration partielle… 45 collèges feront l’objet de « travaux importants » dans les dix prochaines années, annonce le conseil départemental, qui souligne que « les bénéfices pour les entreprises locales ».

« Le prochain gros chantier sera la montée en puissance du numérique dans les établissements scolaires, annonce Christine Orain. Nous allons adapter les classes aux nouvelles formes pédagogiques et développer installations et wi-fi. »