Nantes: Le pari réussi des marchés du soir

CONSOMMATION Un nouveau rendez-vous se tient tous les mardis, près du Lieu Unique, de 16h à 20h...

Julie Urbach

— 

Le marché du Champ de mars à Nantes
Le marché du Champ de mars à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes

Une bonne odeur et déjà de l’ambiance. Ce mardi, le marché bio et local du Champ-de-Mars accueille ses premiers clients, à deux pas du Lieu Unique. Dès 16h, les étals à peine installés, plusieurs dizaines de passants déambulaient déjà entre les poissonnerie, boucherie, boulangerie, et autres primeurs. Il y a aussi un vendeur de gâteaux nantais, pleins de sortes de thés bio, sans oublier du fromage…

« On attendait que ça, sourient Nathalie et Pauline, voisines et amies, qui habitent le quartier. Ici il y a plein de restos et de bars mais pas beaucoup de commerces, mis à part le Carrefour et la boulangerie ! Et l’horaire, en fin d’après-midi, c’est vraiment une très bonne idée. »

Trois marchés du soir

Alors que 17 marchés existaient déjà à Nantes, ce nouveau rendez-vous (tous les mardis de 16h à 20h) est le troisième marché du soir, avec celui de Bottière-Chenaie (mercredi de 16h à 19h30) et de Bourgeonnière (mardi de 16h à 20h). Un concept qui n’existait pas il y a cinq ans, mais qui tend à se développer : on en compte désormais six sur la métropole avec ceux de Rezé, Bouguenais et Sucé.

« Même si ce sont souvent de petits marchés, c’est intéressant car on touche une autre clientèle, des actifs de moins de 50 ans, observe Stéphane Bourdeau, de La Boucherie bio, présent le mercredi soir au marché de la Bottière. Ceux-là viennent vers 18h30, c’est en général à ce moment là qu’il y a le plus de monde… et qu’on fait le plus de chiffre ! »

« Pause marché »

Des salariés, il n’en manque pas dans le secteur de la Cité des congrès. Alexandre, qui travaille chez Ernst & Young, a pu se libérer une petite demi-heure. Un panier à la main, il achète quelques légumes et du pain au nouveau marché du Champ-de-Mars. « Ce marché est une très bonne nouvelle car j’ai des horaires variables, souvent tardifs, explique ce consultant qui retournera à son poste après sa pause marché. J’allais parfois à vélo à Talensac sur l’heure de midi pour acheter des produits frais. Ce sera plus pratique désormais. »

Le nouveau marché, qui compte 14 commerçants alimentaires, ne devrait pas s’agrandir mais pourrait être rejoint par un foodtruck par exemple si la demande s’en fait sentir. L’association « A vos paniers citoyens », à l’initiative de la création du marché, restera attentive aux remarques des riverains.