FC Nantes: Pour le stade, Kita (re)met la pression sur la mairie

David Phelippeau
— 
Le président du FC Nantes Waldemar Kita.
Le président du FC Nantes Waldemar Kita. — FRANCK FIFE / AFP

Inévitablement, le débat allait être relancé. Et Waldemar Kita serait au milieu de celui-ci. Ce lundi soir (21 h), l’équipe de France joue un match de préparation à l’Euro 2016 face au Cameroun à la Beaujoire… Un petit lot de consolation pour une ville qui n’accueillera aucun match de l’Euro cet été.

« La mairie avait refusé d’y aller, explique le président du FC Nantes dans L’Equipe de ce lundi. C’est dommage, mais je respecte ce choix. ce France-Cameroun, c’est mieux que rien, il faut être positifs. […] On a un super public, il nous faudrait maintenant un super stade. »

Un petit coup de pression sur la mairie !

Depuis son arrivée à Nantes en 2007, WK ne cesse de crier haut et fort qu’il veut une nouvelle enceinte. A une époque, il a même proposé un projet de stade avec une capacité de 42 000 à 45 000 places. Interrogé par L’Equipe, Kita en a profité pour faire passer encore un message. « Le modèle, c’est Lyon, en plus petit, ce qu’a fait Aulas est fantastique, mais il a été accompagné, estime-t-il. Si la mairie pouvait se déclarer, nous dire si elle souhaite nous aider et dans quelle mesure… Qu’on sache si on essaie d’y aller avec ou sans eux. Des nouveaux stades se construisent dans tout le pays mais pas ici. »

Pour info, la Beaujoire, d’une capacité commerciale de 37 555 places, n’a jamais affiché complet cette saison. Et le FC Nantes s’est classé 6e des affluences de L1 avec 25 226 spectateurs de moyenne (selon les chiffres de la LFP).