Saint-Nazaire: STX décroche trois nouvelles commandes de paquebots

INDUSTRIE L'américain RCCL veut acheter trois paquebots supplémentaires, dont un géant des mers identique à l'Harmony of the seas...

Frédéric Brenon

— 

L'Harmony of the seas, le plus gros paquebot du monde, a été livré à RCCL le 12 mai 2016
L'Harmony of the seas, le plus gros paquebot du monde, a été livré à RCCL le 12 mai 2016 — Laetitia Notarianni/AP/SIPA

Les chantiers navals de Saint-Nazaire connaissent décidément un début d’année euphorique. Après la confirmation par le groupe MSC au mois de février de l’option de deux paquebots de croisière, puis son intention de commande de quatre navires pour une nouvelle classe (« World Class ») au mois d’avril, STX annonce ce mercredi soir avoir décroché trois commandes de paquebots supplémentaires !

Cette fois, l’acheteur est l’armateur américain RCCL, à qui les chantiers nazairiens ont récemment livré l’Harmony of the seas, le plus gros paquebot au monde. L’intention de commande porte sur un contrat de 2,5 milliards d’euros.

Une copie de l’Harmony of the seas

RCCL a tout d’abord commandé un navire du type Oasis, le même que l’Harmony of the seas et son frère jumeau en cours de construction à Saint-Nazaire (livraison 2018). Long de 362 m, équipé de 2.750 cabines pour accueillir plus de 6.000 passagers, ce nouveau géant des mers devra être livré en 2021.

>> A lire aussi : 5 choses folles vues à bord du plus gros paquebot du monde

RCCL a également commandé deux paquebots, plus petits, pour sa filiale Celebrity cruises. Avec leurs 300 mètres de long et près de 38 mètres de large, ces navires de grand standing seront équipés de 1.450 cabines passagers et pourront accueillir 2.900 passagers. Leur livraison est prévue pour 2021 et 2022.

L’ajout de ces trois paquebots porte à neuf le nombre de commandes enregistrées depuis le début d’année 2016. Du jamais vu à Saint-Nazaire.

STX promet de « renforcer ses embauches »

« Ce sont désormais un à deux paquebots qui seront livrés chaque année par notre chantier jusqu’en 2023, se félicite Laurent Castaing, directeur général de STX France. La charge est maintenant assurée pour les sept prochaines années et pour un niveau au plus haut de nos capacités industrielles, soit un emploi pour 6.000 personnes sur le site en incluant les effectifs de nos co-réalisateurs. »

STX va donc « poursuivre et renforcer ses embauches, ses commandes avec ses coréalisateurs locaux, le développement de ses programmes de R & D et son plan d’investissements, y compris dans le domaine des énergies marines renouvelables », indique Laurent Castaing.