Loire-Atlantique: De nombreux blocages de dockers et routiers ce jeudi

LOI TRAVAIL Les sites du port de Nantes-Saint-Nazaire, la zone industrielle de Carquefou ou la raffinerie de Donges sont bloqués depuis tôt ce jeudi matin...

F.B. et J.U.

— 

Les dockers bloquent le port de Cheviré à Nantes ce jeudi matin. Lancer le diaporama
Les dockers bloquent le port de Cheviré à Nantes ce jeudi matin. — F.Brenon/20Minutes

Alors qu’une manifestation départementale se tient à Saint-Nazaire ce jeudi (10h30), plusieurs sites industriels de Loire-Atlantique sont bloqués ce matin par des salariés grévistes. Objectif : Paralyser l’économie et mettre la pression sur le gouvernement afin qu’il retire le projet de loi Travail.

Comme mardi, la plupart des accès au port de Montoir-Saint-Nazaire sont ainsi bloqués depuis tôt ce matin par les dockers et routiers. Même situation à la raffinerie de Donges où, après une journée de relâche, le départ des camions-citernes est de nouveau paralysé. Les dockers bloquent aussi les entrées au site portuaire de Cheviré, entre Nantes et Bouguenais.

Plusieurs centaines de camions à l’arrêt à Carquefou

La situation est également particulièrement compliquée autour de la zone industrielle de la Belle Etoile, à Carquefou. Depuis les premières heures de la matinée, des syndicats de transports routiers organisent un barrage filtrant et stoppent tous les poids lourds. De nombreux véhicules sont stationnés depuis plusieurs heures le long de la route, sur les ronds points de la zone ou sur le bas-côté, ce qui gêne la circulation des voitures, autorisées à passer. Il y aurait quelque 400 camions à l’arrêt, selon la CGT.

De nombreux poids-lourds bloqués aux abords de la zone industrielle de la Belle Etoile à Carquefou, ce jeudi
De nombreux poids-lourds bloqués aux abords de la zone industrielle de la Belle Etoile à Carquefou, ce jeudi - J. Urbach/ 20 Minutes

« On ne vise aucune entreprise en particulier mais on veut toucher les véhicules de transport, qui sont importants dans l’économie du pays, pour faire réagir le gouvernement », indique Jean-Marc Charnaud, secrétaire général de la CGT transports en Pays de la Loire. Une assemblée générale doit avoir lieu à midi mais le blocus pourrait durer jusqu’à « au moins ce soir ».

Gros embouteillages

Des barrages filtrants ont également été menés aux entrées du périphérique porte d’Anjou et porte de Bouguenais aux heures de pointe ce jeudi matin, occasionnant d’importants embouteillages.

Ce jeudi après-midi, les transports en commun seront une nouvelle fois très perturbés en centre-ville de Nantes puisqu’un appel à manifester a été lancé par plusieurs collectifs. Le rassemblement, jugé à risque, a été interdit par le préfet de Loire-Atlantique.