La manifestation du 17 mai à NantesSEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1605171707
La manifestation du 17 mai à NantesSEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1605171707 — SIPA

LOI TRAVAIL

Nantes: Le préfet interdit la manifestation de jeudi, de nouvelles personnes interdites de centre-ville

Pour la première fois depuis le début de la mobilisation contre la loi travail, la préfecture a indiqué sa décision d'interdire le défilé de ce jeudi, notamment «en raison de l'absence d'organisateur»...

Cela devait être la seizième manifestation contre la loi travail, à Nantes. Pour la première fois depuis le début de la mobilisation, le préfet de Loire-Atlantique a annoncé ce mercredi soir sa décision d’interdire le défilé de jeudi. Un appel avait été lancé sur les réseaux sociaux, relayé par le collectif Nantes Révoltée, pour un rendez-vous place du Bouffay à 14h.

>> A lire aussi : «Interdire les manifestations n'est pas la réponse», estimait le préfet fin avril

« Cette manifestation n’est pas organisée par un mouvement politique, associatif ou syndical. Aucun organisateur n’a indiqué en assumer la responsabilité, explique le préfet. Elle n’a pas fait l’objet de la déclaration préalable obligatoire à la préfecture qui n’a pas non plus été destinataire du parcours prévisionnel. » La préfecture rappelle les dégradations et violences en marge des manifestations organisées «dans les mêmes conditions ces dernières semaines». 

Les syndicats, eux, ont aussi appelé à se mobiliser jeudi mais à Saint-Nazaire, pour une manifestation départementale.

De nouvelles interdictions de paraître en centre-ville

Comme en début de semaine, le préfet a par ailleurs signé de nouveaux arrêtés d’interdiction de séjour dans le centre-ville, les jours où des manifestations y sont organisées. Huit personnes étaient concernées, dix-sept en font maintenant l’objet. Le préfet rappelle que « le non-respect de cette interdiction est passible de 6 mois d’emprisonnement et de 7.500 euros d’amende ».