Borloo ne fait pas l'unanimité chez les Verts

Guillaume Frouin - ©2007 20 minutes

— 

Les Verts organisaient leur journée parlementaire, vendredi à Nantes, sur les terres de François de Rugy, leur quatrième député élu en juin dernier. Mais aux Salons Mauduit, le régional de l'étape a dû laisser la vedette à Jean-Louis Borloo. Le ministre de l'Ecologie, de l'aménagement et du développement durable avait été invité par Yves Cochet, député de Paris, à une table ronde sur le « Grenelle de l'En- vironnement ».

Si les quatre députés et les cinq sénateurs écologistes étaient présents, la secrétaire nationale des Verts a préféré claquer la porte. En tant que « responsable d'un parti lucide et non complaisant », Cécile Duflot n'a, en effet, pas souhaité « participer au plan com' de Borloo ».

Après la table ronde, Yves Cochet concédait d'ailleurs « être satisfait sur la forme, mais pas sur le fond ». « Jean-Louis Borloo est un grand orateur, qui sait noyer le poisson, mais sa venue est la marque d'un dialogue républicain normal », s'est consolé le député. « Sur des questions précises, il n'a pas répondu », relève également Noël Mamère, le dépu­té-maire de Bègles (Gironde).