Nantes: Huit personnes interdites de manifestation

ETAT D'URGENCE Un nouveau défilé contre la loi travail s'élance ce mardi matin en centre-ville de Nantes...

Julie Urbach
— 
Manifestation contre la loi travail à Nantes le 31 mars /SALOM-GOMIS_1820.0217/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1604011240
Manifestation contre la loi travail à Nantes le 31 mars /SALOM-GOMIS_1820.0217/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1604011240 — SIPA

C’est une mesure exceptionnelle, offerte par l’état d’urgence. Huit manifestants, habitants à Nantes et en Loire-Atlantique, n’ont pas le droit de paraître en centre-ville de Nantes lors de la manifestation de ce mardi et pendant les prochaines. Plusieurs manifestants ont reçu la même « interdiction de séjour » pour les cortèges parisiens.

Selon la préfecture de Loire-Atlantique, interrogée par Ouest-France, il s’agit de personnes « déjà interpellées pour des faits graves, lors de l’une des quatorze manifestations contre la loi travail ou lors de manifestations comparables par le passé ». Pierre Douillard, le lycéen qui avait perdu un œil en 2007 à cause d’un tir de flash-ball, en fait partie. « Le non-respect de cette interdiction peut être puni de 6 mois de prison et 7.500 euros d’amende », précise Laurent Buchaillat, directeur de cabinet du préfet, interviewé dans Presse Océan. Par ailleurs, une centaine de CRS sont arrivés en renfort pour encadrer la manifestation.

« Le but de la manœuvre est évidemment d’intimider et de diviser le mouvement, pour mieux le casser, a réagi le collectif Nantes révoltée sur sa page Facebook. Il est donc crucial pour toute la mobilisation que les personnes « interdites » de manifestation soient en mesure de rejoindre le cortège malgré la menace encourue. »

Manifestation dès 10h30

Ce mardi matin, à 10h30, le défilé contre la loi travail partira du quai André-Morice, au niveau du CHU, à l’appel d’une intersyndicale de salariés et étudiants. La manifestation longera les quais jusqu’à la cité des Congrès avant de gagner le château, puis de remonter la ligne de tramway 1 jusqu’au cours des 50-Otages. Le cortège passera devant la préfecture jusqu’au point d’arrivée, place Foch.


Depuis tôt ce matin, plusieurs actions de blocages sont organisées notamment par des routiers, à différents endroits de l’agglomération ou du département. Comme d’habitude, la Semitan a annoncé la coupure de ses lignes de bus et de tramway dans l’hypercentre. Des perturbations auront lieu de 10h à 20h.