Nantes: La manifestation dégénère, 19 interpellations

LOI TRAVAIL Des affrontements ont lieu dans le centre-ville de Nantes ce jeudi. Des dégradations ont notamment eu lieu gare sud...

La rédaction de 20 Minutes Nantes

— 

La gare sud a été vandalisée
La gare sud a été vandalisée — F. Brenon/ 20 Minutes

En début d’après-midi, ils étaient 2.500 selon la police à avoir défilé dans les rues de Nantes contre la loi Travail. En fin de manifestation, aux alentours de 15h30, la situation est devenue tendue dans le centre-ville. La préfecture fait état de 19 interpellations et de trois policiers blessés, alors que le calme est revenu peu avant 20h30.

Trafic SNCF interrompu

Après qu’un groupe de manifestants a fait irruption sur les voies SNCF, la circulation a été bloquée pendant une vingtaine de minutes. Le trafic devait reprendre progressivement. « On doit être sûr qu’il ne reste aucun manifestant sur les rails », précise la SNCF.

Des dégâts à l’intérieur du hall côté Sud sont aussi à signaler. Toutes les vitres extérieures de la gare ont été brisées et l’entrée et les boutiques de la gare sud ont fermé prématurément. Un agent SNCF aurait aussi été blessé.

Des heurts et dégradations

Quelques minutes plus tôt, une banque au niveau de la cathédrale a été saccagée par une dizaine de casseurs. Près de la place de la Petite-Hollande, trois camions de CRS ont été bloqués dans la circulation. Une centaine de manifestants en ont profité pour courir en direction des véhicules. Des affrontements se sont déroulés tout l'après-midi entre manifestants et forces de l'ordre qui ont échangé projectiles et gaz lacrymogènes.

La maire de Nantes, Johanna Rolland, a annoncé sur Facebook s'être entretenue avec le ministre de l'Intérieur «pour lui faire part de la gravité de la situation à Nantes». «Ces violences doivent impérativement cesser.»