Nantes: Près de 2500 manifestants ont défilé en centre-ville

LOI TRAVAIL Le cortège, composé de nombreux jeunes, a réclamé l'abandon du projet de loi travail et dénonce l'usage du 49.3...

A.C. et F.B.

— 

Les manifestants se sont élancés de la place du Bouffay à 14h.
Les manifestants se sont élancés de la place du Bouffay à 14h. — A.Chauvin/20Minutes

La pluie ne les a pas découragé. Près de 2500 manifestants, selon la police, ont défilé dans les rues du centre-ville de Nantes ce jeudi après-midi pour réclamer « l’abandon du projet de loi travail » et dénoncer le « recours à l’article 49.3 » par le gouvernement. Tous s'étaient donnés rendez-vous à 14h place du Bouffay.

Dans le cortège, on trouvait une nouvelle fois beaucoup de jeunes, mais aussi quelques syndicats comme la CGT. L’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires-Unef n’appelait pourtant pas à manifester ce jeudi, préférant des « actions coup de poing » à divers endroits.

« Le moment où jamais de manifester »

« C’est le moment où jamais de manifester. Mais il faudrait qu’on soit encore plus mobilisé. Bloquer toute la France par exemple », raconte un militant de la CGT CHU de Nantes.

Très remontés contre le gouvernement, les plusieurs manifestants ont laissé entendre qu’ils agiront lors de l’université d’été du Parti socialiste, organisée à Nantes du 26 au 28 août 2016.

Quelques incidents

La manifestation a été émaillée de quelques incidents. Des feux d’artifice ont tout été envoyés sur des policiers en début de manifestation. Quartiers 50-Otages, préfecture et Petite-Hollande, des pierres et bouteilles ont également été lancées sur les forces de l’ordre, lesquelles ont répondu par des gaz lacrymogènes. La vitrine d’une banque a aussi été brisée près de la cathédrale. Au niveau de la station Commerce, malgré des plaques en bois pour les protéger, des distributeurs de billets ont été de nouveau saccagés.