Nantes: Fermé depuis 5 ans, le musée Dobrée entrevoit la lumière

CULTURE Le site, fermé depuis 2011, s'apprête à rouvrir partiellement en attendant un nouveau projet de modernisation...

Frédéric Brenon

— 

Le musée archéologique Dobrée est fermé au public depuis 2011.
Le musée archéologique Dobrée est fermé au public depuis 2011. — F. Brenon / 20 Minutes

Depuis 2011, le musée archéologique Dobrée affiche portes closes. Le département de Loire-Atlantique, propriétaire du site acquis par héritage en 1895, a déménagé toutes les collections (135.000 œuvres) dans un lieu sécurisé tenu secret afin de pouvoir entreprendre un chantier d’extension et de rénovation d'envergure. Seulement voilà, le projet a été retoqué à deux reprises par la justice, donnant raison à l’association Nantes Patrimoine qui jugeait la surface de construction trop étendue. Et les travaux n’ont jamais eu lieu.

Cette situation est un « véritable gâchis » selon les riverains. « Le département a pris le risque de faire comme si le chantier allait démarrer alors qu’il y avait des recours. Les choses ont été faites à l’envers », dénonce Guillaume Turlan, président de Nantes patrimoine.

Un nouveau projet, moins coûteux

La situation semble néanmoins bouger en coulisses. Alors que le président du conseil départemental, Philippe Grosvalet, déclarait il y a deux ans qu’il n’y avait « pas de plan B », un nouveau projet de modernisation du musée est bel et bien en préparation. Des études ont été lancées et livreront bientôt leur verdict. Moins ambitieux et coûteux que le précédent (47 millions d'euros), le projet maintiendrait tout de même un volet agrandissement. La complémentarité avec les autres sites culturels du département sera également renforcée. Une démarche déjà engagée ces derniers mois avec des collections exposées à Ancenis ou Châteaubriant.

« Le musée Dobrée doit être pensé comme un point d’appui rayonnant sur l’ensemble du territoire. C’est une nouvelle logique qui va monter en puissance », assure Catherine Touchefeu, vice-présidente du conseil départemental. Et si le site nantais ne rouvrira pas entièrement avant 2019 au plus tôt, il n’est « pas abandonné » et « recommence progressivement à vivre », insiste Catherine Touchefeu.

Une expo de sept mois à venir

A l’occasion de la nuit des musées (21 mai), il rouvrira partiellement ses portes pour la seconde édition de « Voyage dans les collections », une « exposition florilège » qui se prolongera jusqu’au 30 décembre. Et cet été, un nouveau partenariat avec le Voyage à Nantes est prévu avec des animations et l’ouverture au public de la tour du manoir. « Rien ne sert de ressasser le passé. Il faut aller de l’avant », insiste Catherine Touchefeu.

« C’est une bonne chose qu’il se passe des choses sur le site, convient l’association Nantes patrimoine. Mais nous serons vigilants par rapport au nouveau projet. Une nouvelle fois, on se rend compte que nous ne sommes pas consultés en amont. Ce n’est pas normal. »

Mots-clés :