Nantes: La Cantine du Voyage rouvre avec un potager et le Skate ô Drome

TOURISME Le restaurant-bar installé près du Hangar à bananes est de retour jusqu'au 2 octobre...

Frédéric Brenon

— 

Olivier Durand, maraîcher et porteur du projet de potager urbain lié à la Cantine du Voyage. Lancer le diaporama
Olivier Durand, maraîcher et porteur du projet de potager urbain lié à la Cantine du Voyage. — F.Brenon/20Minutes

Pour la quatrième année consécutive, la Cantine du Voyage s’installe sur l’île de Nantes, près du Hangar à bananes. Ce restaurant-bar, d’une capacité de 300 couverts, ouvre ses portes ce mercredi pour une durée de quatre mois, en lien avec l’événement estival Voyage à Nantes.

Le décor, semi-ombragé sous des parois évoquant les structures maraîchères de la région, n’a pas changé, pas plus que l’ambiance décontractée diffusée par la présence de grandes tablées, de transats, d’un terrain de pétanque ou d’un baby-foot. La carte a également peu évolué : une formule unique (10 euros le midi, 13 euros le soir) composée d’un plat local poulet-pommes de terre et d’une salade de crudités en entrée.

Le décor de la Cantine du Voyage n'a pas changé en 2016.
Le décor de la Cantine du Voyage n'a pas changé en 2016. - F.Brenon/20Minutes

Skate ô drome et jardin potager

L’une des deux nouveautés est l’installation, non loin des tables, du Skate ô drome. Cette étonnante rampe de skate en bois fait son retour après avoir été découverte l’été dernier sur le toit de l’école d’architecture. Elle sera en accès libre, tous les jours, de 11h à 21h.

Skate ô drome, école d'architecture
Skate ô drome, école d'architecture - F.Brenon/20Minutes

L’autre innovation est la création d’un potager urbain, hors sol, de 930 m2. Les cultures (salades, tomates, radis, concombres, courgettes, basilic, menthe…), non traitées, fourniront la salade d’entrée des clients. « C’est un véritable challenge de produire sur un tel espace. Les conditions agro-écologiques sont très différentes de ce qu’on va trouver au champ », raconte Olivier Durand, maraîcher aux Sorinières porteur du projet. En fonction du succès et de la faisabilité technique, le jardin potager pourrait jouer les prolongations au-delà du 2 octobre.

Olivier Durand, maraîcher et porteur du projet de potager lié à la Cantine du Voyage.
Olivier Durand, maraîcher et porteur du projet de potager lié à la Cantine du Voyage. - F.Brenon/20Minutes

Un succès malgré les critiques

La Cantine du Voyage a servi l’an passé quelque 90.000 couverts en quatre mois, selon le Voyage à Nantes. Près de 200.000 personnes auraient fréquenté le lieu, en comptant le bar. L’établissement est toutefois régulièrement critiqué pour son rapport qualité-prix.

« Ce sont des remarques qu’on prend en compte, bien sûr, mais il faut relativiser au regard du volume de clients servis. Les critiques portent plus sur la cuisson ou le service que sur la qualité du produit. Mais on fait tout pour que ça s’améliore », se défend Jean Blaise, patron du Voyage à Nantes.