FC Nantes: Et si le FCN avait joué comme ça toute la saison...

FOOTBALL Des Canaris conquérants et séduisants, notamment en deuxième période, ont battu (1-0), samedi, à la Beaujoire, Nice, un candidat à la Ligue des champions…

David Phelippeau

— 

La joie de Gillet des Nantais, victorieux de Nice samedi.
La joie de Gillet des Nantais, victorieux de Nice samedi. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

De quoi nourrir des regrets non ? Et si Nantes avait su jouer quasiment toute la saison au niveau affiché, samedi, contre Nice (5e) ? « C’est notre irrégularité sur la saison qui a fait qu’on est classé où on est aujourd’hui (9e) », a analysé l’entraîneur nantais Michel Der Zakarian, samedi, à l’issue du succès (1-0) contre les Aiglons à la Beaujoire.

>> A lire aussi : FC Nantes: René Girard et le FCN, ça semble sérieux

Une deuxième période très aboutie

Solide à défaut d’être très inspirés dans le jeu en première mi-temps, les Canaris ont su élever leur niveau dans le second acte. Résultat : trois poteaux, dont deux en deuxième période, un minimum d’actions dangereuses concédées et surtout un but magnifique inscrit par Thomasson. « Aujourd’hui, l’alchimie était là parce que tout le monde était au diapason, a poursuivi l’entraîneur, qui vivait son avant-dernier match sur le banc nantais à la Beaujoire et qui a reçu un bel hommage du public (cf vidéo à suivre). On a bousculé une équipe qui joue la Ligue des champions. Mais il faudrait faire tous les matches comme ça. »

Le FCN du début d’année est de retour

Lors de sa série d’invincibilité (seize matchs toutes compétitions confondues), le FC Nantes présentait le plus souvent un visage similaire à celui affiché samedi contre l’escouade de Claude Puel. Le succès (2-1) contre Lorient et le nul (0-0) contre Monaco en février avaient mis en lumière un FCN conquérant. A l’image de celui qui a dominé Nice samedi. « Quand on joue ainsi, on est difficile à bouger, a reconnu le capitaine Rémy Riou à Ouest-France. Ça laisse des regrets ? Oui et non. Il faut être régulier sur toute une saison. Trente-huit matches, c’est énorme. On est à notre place. Une saison, c’est très long. Quand tu n’es pas régulier, c’est compliqué d’espérer mieux. » Mais, c’est frustrant pour les fans car ce FCN-là (9e de L1) pouvait viser un poil plus haut…