FC Nantes: «Chacun a sa façon de penser collectif...», tacle Der Zakarian

INTERVIEW L'entraîneur nantais avait annoncé vouloir parler que de ballon rond, ce jeudi (avant la réception de Nice samedi), mais il a finalement répondu à d'autres sujets plus polémiques...

David Phelippeau

— 

L'entraîneur nantais Michel Der Zakarian.
L'entraîneur nantais Michel Der Zakarian. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Ce jeudi midi, l’entraîneur nantais Michel Der Zakarian a tenu l’une de ses dernières conférences de presse au FC Nantes. La première après l’annonce de son départ en fin de saison. « Avant de commencer, on parle de football [de la réception de Nice samedi], a-t-il précisé d’emblée. On ne parle pas d’autres choses… » Der Zakarian a ainsi retoqué quelques questions sur sa fin de mission dans la maison jaune, mais fait passer quand même quelques messages. Entretien.

>> A lire aussi : «Je n'ai plus envie de travailler avec Monsieur Kita», annonce Der Zakarian, qui partira en fin de saison

Quel est votre souhait pour ces trois derniers matchs (Nantes est 10e) ?

Mon souhait est de faire une bonne fin de saison et de rester dans les 10 premiers. On validera ainsi notre saison qui a été bonne dans l’ensemble.

Vous voulez aussi bien finir votre aventure ici ?

Les gens jugeront, mais je pense qu’on a fait du bon boulot avec l’effectif qu’on a eu pendant quatre ans. Je n’ai rien reproché à mes joueurs cette saison, à part sur les derniers matchs où on était moins dans l’esprit. On a fait une très belle série avec treize matchs sans défaite avec trois matchs de Coupe en plus. C’est dommage qu’on n’ait pas pu faire les demi-finales de la Coupe de France. C’est le plus grand regret de la phase retour.

C’est quoi votre sentiment à trois matchs de la fin ?

Je suis très heureux d’avoir participé à cette aventure avec le FC Nantes. On est tous de passage dans un club. J’ai essayé de faire le boulot du mieux possible et je pense que j’y suis arrivé… Il y en a toujours qui ne sont pas contents la manière dont on joue. Après, il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en ligne de compte.

Ça va être quelque chose de fort ces deux derniers matchs à la Beaujoire (Nice puis Caen) ? Qu’attendez-vous personnellement de ces deux matchs ?

J’attends simplement qu’on fasse un bon match, qu’on soit à la hauteur du soutien du public. Je n’ai pas d’hommage [du public] à avoir… J’ai fait le boulot que je devais faire. On est tous des passages. J’ai le FC Nantes dans les veines, je l’ai déjà dit. Aujourd’hui, mon avenir est ailleurs.

Qu’a-t-il manqué à votre équipe sur ces dernières semaines ? Des ressources mentales ?

C’est un peu tout… Mais, oui, des ressources mentales. Il faut pouvoir rebondir quand tu es éliminé à Sochaux en Coupe. Après ce match, il fallait être costaud dans les têtes et on a pris une raclée à Rennes. Puis, derrière, il y a eu une mauvaise série…

La dixième place au moins c’est une source de motivation suffisante pour vos joueurs ?

Je ne suis pas dans leurs têtes. Moi, c’est ce dont j’ai envie. Les joueurs ont-ils la même motivation que moi ? La même envie que moi ? Je ne pense pas que tout le groupe ait cette mentalité aujourd’hui. Est-ce qu’il y a beaucoup trop d’incertitudes pour certains ? En fait, il y a trop de choses, ayant eu lieu en cette fin de saison, qui ont brouillé les cartes.

Vous n’avez pas réussi à fédérer, à concerner tous vos joueurs ?

On essaie de motiver tout le monde, mais chacun a sa façon de penser collectif

>> A lire aussi : FC Nantes: C'est le gros bazar en interne!

Vous avez été annoncé à Guingamp la saison prochaine ?

On m’avait aussi annoncé à Montpellier il y a quelques mois. Tout ce qui se raconte, c’est faux. On m’a annoncé à Guingamp dimanche… Moi, je vais signer à Guingamp avec un entraîneur sous contrat là-bas ? Il faut arrêter les bêtises. Il y a des gens qui font courir des rumeurs qui sont fausses. Ces gens-là ne sont pas droits et pas honnêtes.

>> A lire aussi : Der Zakarian, cinglant, lénifiant et bouillant à la fois