Législative partielle en Loire-Atlantique: Les trois chiffres qui viennent ternir la victoire du PS

POLITIQUE Karine Daniel (PS) a été élue député de la troisième circonscription de Loire-Atlantique, dimanche soir...

Julie Urbach

— 

Illustration de panneaux de la candidate Karine Daniel
Illustration de panneaux de la candidate Karine Daniel — F. Brenon/ 20 Minutes

C’est la deuxième élection législative partielle remportée par le Parti socialiste, en 19 scrutins depuis 2012. Avec 55,44 % des voix, Karine Daniel a été désignée dimanche soir pour prendre la succession de Jean-Marc Ayrault, qui occupait ce siège depuis 30 ans. Une nette victoire malgré trois chiffres qui viennent jouer les trouble-fêtes.

11.142. C’est le nombre de voix obtenu dimanche soir par la candidate socialiste. A titre de comparaison, Jean-Marc Ayrault avait été élu au premier tour, en 2012, avec 28.589 voix. Ce qui pousse de nombreux observateurs et électeurs à s’interroger sur la légitimité de l’élection. « Ces messages [lancés par les abstentionnistes] doivent collectivement nous interroger profondément », a de son côté réagi Johanna Rolland, la maire de Nantes. Une participation (26 %) qui semble malheureusement habituelle à ce type de scrutin partiel. Dans la 2e circonscription de l’Aisne, il y a un mois, le taux de participation avait à peine dépassé les 15 %.

12 %. C’est le pourcentage de bulletins blancs du deuxième tour. 763 avaient été comptabilisés dimanche dernier, plus de 2.000 au second tour. « La faute aux Verts » a lancé Bertrand Affilé, maire de Saint-Herblain, dans les colonnes de Ouest-France, alors que le candidat écologiste avait délibérément exclu toute consigne de vote et même rappelé l’option du vote blanc. Cette stratégie pourrait mettre du plomb dans l’aile aux liens déjà délicats entre les deux formations politiques. « On a gagné sans eux, et c’est ce qui va finir par se passer », a dit lundi matin Jean-Christophe Cambadélis sur LCP. « Si le cours actuel des écologistes, c’est soit la gauchisation ou l’extrême gauche, soit le ni droite-ni gauche, ils vont quitter l’espace public, c’est évident », a argumenté le premier secrétaire du PS.

2017. Si le Parti socialiste a su conserver dimanche soir le siège de député, il devra refaire ses preuves lors des nouvelles élections législatives en juin 2017. Le candidat de la droite et du centre Matthieu Annereau a déjà annoncé son souhait d’être candidat et repartir en campagne dès ce lundi. « Ce score historique laisse espérer de faire basculer cette circonscription dans un an », a-t-il assuré. Matthieu Annereau est arrivé en tête sur la moitié des communes de la troisième circonscription. Mais sur cette terre de gauche, le PS a su garder sa forte avance à Nantes, avec 60 % des voix.