Nantes: Un rassemblement pour dénoncer les débordements en centre-ville

MANIFESTATION Les commerçants du centre-ville de Nantes, ainsi que les riverains, sont appelés à se rassembler samedi soir…

Adrien Chauvin

— 

Manifestation contre la loi travail. Casseurs. Affrontements.Arrestations. Nantes le 05 04 2016./SALOM-GOMIS_2343.408/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1604052159
Manifestation contre la loi travail. Casseurs. Affrontements.Arrestations. Nantes le 05 04 2016./SALOM-GOMIS_2343.408/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1604052159 — SIPA

Trop, c’est trop. Depuis plusieurs semaines la ville de Nantes est victime de nombreuses dégradations et violences en marge des manifestations contre la loi travail. Dépités par tant d’acharnement, des Nantais ont créé une page Facebook intitulée « Touche pas à mon centre-ville », il y a un peu plus d’une semaine. « Le but est de mobiliser tous les amoureux de Nantes afin d’organiser un grand rassemblement pacifique samedi à 19h place Royale », explique l’un des organisateurs.

Cependant, il n’est pas question de stigmatiser les manifestants. « Nous comprenons la cause des manifestations. Nous sommes exclusivement contre les casseurs, attention à ne pas faire l’amalgame », précise-t-il.

>> A lire aussi : Nantes: Après les manifs, la Semitan chiffre l'ardoise à 80.000 euros

Les commerçants prendront la parole

Depuis une semaine, l’engouement pour cet événement (plusieurs milliers de personnes ont rejoint la page) pousse les organisateurs à revoir leur plan d’action : « Selon l’envergure du rassemblement, une marche pacifique sera organisée. Bien entendu, nous ferons au mieux concernant les nuisances. »

Dans un second temps, certains commerçants du centre-ville, s’ils le veulent, pourront s’exprimer face à la foule au niveau de la place Royale. Une manière de donner la parole à cette « majorité silencieuse qui descend rarement dans la rue ».

>> A lire aussi : Violences à Nantes: Les commerçants «révoltés», des «centaines de milliers d'euros» de pertes

« Les Nantais en ont marre des manifestations »

Depuis le début des manifestations, le préjudice s’élèverait « à plusieurs centaines de milliers d’euros pour les commerçants », explique Nathalie Deniau-Millon, la présidente de l’association Plein Centre. Et en plus des dégâts matériels, il y a la baisse de la fréquentation dans les magasins du centre-ville.

Pourtant, Nathalie Deniau-Millon ne fera pas partie du mouvement « Touche pas à mon centre-ville » samedi soir : « L’association Plein Centre ne participera pas à cet événement. Nous trouvons cela contre-productif, d’autant plus que les Nantais en ont marre des rassemblements ou des manifestations. »

Elle craint aussi les risques de débordements, car le rassemblement se veut « sans leader. » De son côté, l’un des organisateurs a annoncé qu’il y aurait « une préparation stricte » du point de vue sécuritaire. « Tout sera mis en œuvre le jour du rassemblement pour assurer la sécurité », a-t-il précisé.