Nantes: La manifestation a laissé place à des affrontements en centre-ville

LOI TRAVAIL Quelque 200 jeunes gens ont fait face aux forces de l'ordre, en centre-ville, à l'issue du défilé contre la loi travail. La police fait état de 18 interpellations...

F. B et J. U

— 

Du mobilier urbain détruit arrêt Commerce à Nantes Lancer le diaporama
Du mobilier urbain détruit arrêt Commerce à Nantes — F. Brenon/20 Minutes

Le défilé contre la loi travail est officiellement terminé depuis 17h30 mais les affrontements ont pris le relais. Après que 500 personnes ont défilé dans les rues du centre-ville contre la loi travail, ce jeudi après-midi, des heurts, cependant moins violents que lors des précédentes manifestations, se sont déroulés entre plusieurs groupes de casseurs et les forces de l’ordre.

Quelque 200 jeunes gens ont cherché à en découdre avec la police. Aux jets de projectiles, les forces de l’ordre ont répliqué à l’aide de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes.

Dix-huit interpellations

Les affrontements ont eu lieu principalement à Bouffay et autour de la place du Commerce. Du mobilier urbain a été dégradé, notamment toutes les vitres des abris tramway de la station. Les groupes se sont ensuite déplacés vers le pont Anne-de-Bretagne. Une voiture de police y a été caillassée avant de nouveaux affrontements. Plus tôt, au cours de la manifestation officielle, quelques pierres et bouteilles avaient été lancées contre la préfecture et des commerces du cours des 50-Otages.

Dix-huit interpellations ont eu lieu ce jeudi après-midi, signale la police.

Ces heurts se sont produits alors que très nombreux passants sortaient du travail et tentaient de regagner leur domicile ou les stations de tramway encore en service. Les lignes de bus et de tramways transitant par le centre-ville devraient rester interrompues jusqu'à 20h.