Nantes: Cette place mal fichue que tout le monde rejette

URBANISME Réaménagée au début des années 1990, la place Jean-L'Herminier, située quai de la Fosse, est boudée par les piétons et riverains…

Adrien Chauvin

— 

La place du commandant l'Herminier, le long du quai de la Fosse, est boudée par les passants. Lancer le diaporama
La place du commandant l'Herminier, le long du quai de la Fosse, est boudée par les passants. — F.Brenon/20Minutes

Elle est encore moins populaire que François Hollande. Malgré son réaménagement au début des années 90 par l’artiste américain Dan Graham, la place du commandant Jean-L’Herminier est véritablement boudée par les Nantais. Il faut dire qu’en plus d’être étrangement surélevé, le site, affublé de parois vitrées, blocs de béton et arbustes dispersés pour créer un effet de labyrinthe, n’est pas franchement une réussite sur le plan esthétique.

Situé le long du quai de la Fosse, devant l’arrêt de tramway « Chantiers Navals », il dispose pourtant d’un emplacement exceptionnel, face à la Loire.

Les commerçants la trouvent « hideuse »

Un constat agaçant pour les commerçants et riverains, qui en ont marre de cette place « qui gâche le paysage ». Pour Marine, cogérante d’un salon de coiffure, celle-ci est « hideuse » et manque « de verdure pour attirer du monde ». « On est plein sud et on a les Machines de l’île en face. Il y a quelque chose de mieux à faire », déplore-t-elle.

Pour Annie et Roselyne, employées d’une boîte d’intérim, c’est un autre problème qui les embête : « Les voitures ont la possibilité de rouler sur la place. Plusieurs dalles sont affaissées et cassées. Ça ne facilite pas la circulation ! »

Plusieurs malfaçons lors de sa rénovation

La mairie de Nantes a bien conscience du raté. « Le projet a été porté par l’Etat et, dès le départ, nous avions émis des réserves concernant son utilité. Au final on avait raison, elle n’a pas trouvé son public. C’est un échec, on est d’accord avec ce constat », explique Alain Robert, adjoint au maire chargé de l’urbanisme et du commerce.

En 1994, déjà, la ville avait constaté que la place comportait plusieurs malfaçons. Elle décida de porter plainte contre l’artiste, Dan Graham, et la société Socotec, chargée des travaux. Au terme d’un long confit, le tribunal administratif de Nantes lui donna gain de cause en 2002 et condamna les concepteurs à verser 168.075 euros à Nantes métropole.

Malgré des travaux survenus il y a quelques années, les dalles cassent de nouveaux.
Malgré des travaux survenus il y a quelques années, les dalles cassent de nouveaux. - Adrien Chauvin

La place devrait être repensée

Qu’on se rassure, la place devrait être repensée à terme, promet Alain Robert. Sa transformation compléterait le projet du doublement du pont Anne-de-Bretagne (2023), confirmé à la suite du grand débat sur la Loire. Rien n’est encore prévu toutefois, les travaux ne devraient pas intervenir avant « 10 à 15 ans ». « Les habitants et commerçants peuvent être dans l’espoir qu’un projet qualitatif aboutira, indique Alain Robert. Il faudra juste être patient. »