Nantes: Trois jeunes gens jugés ce lundi après la manifestation qui a dégénéré

LOI TRAVAIL Deux hommes et une femme de 18 à 20 ans passent en comparution immédiate ce lundi après-midi...

Julie Urbach

— 

La manifestation a dégénéré à Nantes / AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
La manifestation a dégénéré à Nantes / AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD — AFP

Six personnes avaient été interpellées, trois d'entre elles seront jugées ce lundi après-midi, en comparution immédiate. Après les heurts qui ont éclaté en marge de la manifestation nantaise contre la loi travail, samedi, on en sait plus sur les profils des jeunes gens interpellés.

Deux hommes de 18 et 20 ans seront jugés pour participation à un attroupement armé et pour avoir jeté des projectiles le visage dissimulé. L'un d'entre eux, un lycéen, aurait été vu dégrader une aubette de bus. Une lycéenne de 19 ans, qui reconnait avoir participé à la manifestation le visage dissimulé mais pas le fait d'avoir lancé des pierres, passera aussi en comparution immédiate. Selon la police, elle aurait aussi admis avoir en sa possession «des lunettes de ski, du sérum physiologique, trois bombes de peinture» et «avoir tenu un panneau de signalisation arraché».

Trois mineurs 

Les autres gardes à vue de samedi, levées depuis, concernent trois mineurs âgés de 14 à 16 ans, arrêtés pour violences ou incendie de poubelles. L'un d'entre eux a été interpellé en possession d'une pierre, qu'il a déclaré avoir voulu remettre « à ceux qui lançaient projectiles sur force de l'ordre», rapporte la police. L'enquête se poursuit pour ces trois cas.