La raffinerie Total de Donges (ouest) le 16 avril 2015.
La raffinerie Total de Donges (ouest) le 16 avril 2015. — GEORGES GOBET AFP

ENVIRONNEMENT

Loire-Atlantique: 550.000 litres de fioul se sont échappés après la rupture du pipeline

L'incident a provoqué une pollution au fioul domestique mardi matin...

La rupture du pipeline souterrain reliant la raffinerie Total de Donges à un dépôt en Ille-et-Vilaine a entraîné mardi matin le déversement sauvage de 550.000 litres (550 m3) de fioul domestique, rapporte la préfecture de Loire-Atlantique. L’incident s’est produit au lieu-dit Tragouët sur la commune de Sainte-Anne-sur-Brivet, près de Pontchâteau.

Il aurait été causé par le percement d’une canalisation lors de travaux de terrassement. L’exploitation du pipeline a été immédiatement suspendue.

Pollution limitée, le réseau d’eau pas touché

Selon la préfecture et Total, la pollution serait limitée. Deux petits étangs et un fossé seraient touchés. « Toute la nuit, les équipes du service départemental d’incendie et de secours et de Total ont été à la manoeuvre pour des opérations de pompage, pour sécuriser l’écoulement et maîtriser la pollution. Ces opérations se poursuivent », indique l’Etat.

Un périmètre d’interdiction de consommer l’eau des puits, pour les hommes comme pour les animaux, a été établi. Le réseau d’eau potable ne serait pas concerné. « Il n’y a aucune contre-indication à la consommation d’eau du robinet », assure la préfecture.

Au moment de l’incident, dix maisons ont été évacuées et neuf habitants ont dû être relogés.

La canalisation d’hydrocarbures relie sur environ 110 km la raffinerie de Donges au dépôt Total de Vern-sur-Seiche, près de Rennes.