FC Nantes: Les indices qui montrent que c'est fini pour Michel Der Zakarian

FOOTBALL Ce lundi matin, à la Jonelière, le président Kita et son fils Franck ont reçu Michel Der Zakarian et ses deux adjoints Loïc Amisse et Bruno Baronchelli...

David Phelippeau
— 
L'entraîneur nantais Michel Der Zakarian.
L'entraîneur nantais Michel Der Zakarian. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Ce lundi matin, le président Waldemar Kita et son fils Franck, le directeur général délégué, ont reçu dans les bureaux de la Jonelière trois membres du staff technique du FCN : l’entraîneur Michel Der Zakarian et ses deux adjoints Bruno Baronchelli et Loïc Amisse. Au menu sans aucun doute : l’avenir de ces trois hommes, qui sont tous en fin de contrat en juin.

No comment

La rencontre au sommet a duré plus de deux heures. Les trois membres du staff en sont sortis séparément. Michel Der Zakarian a seulement indiqué qu’il n’avait « rien à dire ». Quelques minutes plus tard, Franck Kita et son père ont quitté la Jonelière. « Sincèrement, ce n’était pas le sujet [l’avenir du staff], a seulement lancé à la cantonade W.K. C’était une réunion comme une autre. Nous faisons ça tous les lundis, ici ou par téléphone. » Aucune communication officielle, mais on ne peut s’empêcher de penser que le sort du staff technique est scellé. Pour diverses raisons.

1er indice : Les déclarations du président Kita sur beIN Sport. Dimanche, avant Nantes-Lille (0-3), le président n'a que peu laissé de place au doute. « J’aurais voulu continuer avec lui au niveau humain, a-t-il lancé. […] C’est difficile de se séparer de quelqu’un qu’on aime beaucoup. »

2e indice : Les recherches s'affinent.  Contrairement à ce qu’il disait il y a quelques semaines, le président Kita prépare l’après Der Zakarian. Et il a établi une liste de successeurs. En haut de celle-ci, le nom de Christian Gourcuff. C’est sa priorité. « C’est un entraîneur qu’on apprécie énormément avec des qualités fantastiques, a-t-il dit sur beIN Sport, dimanche. Il est très formateur et je pense qu’il aime le FCN. » Le contact a déjà établi avec celui qui vient de quitter son poste de sélectionneur de l’Algérie… En cas d’échec de ce dossier prioritaire, Kita s’est renseigné sur d’autres coachs. Gallardo par exemple.

3e indice : Le reste du staff pas concerné par la réunion. Les trois techniciens, qui ont été reçus ce lundi matin, sont en fin de contrat en juin. Drôle de coïncidence, Willy Grondin (coach des gardiens de but) et Stéphane Wiertelak (préparateur physique), absents du rendez-vous matinal, auraient - selon les informations de 20 Minutes - encore une année de contrat… Contactés, Willy Grondin et Stéphane Wiertelak ont démenti cette information.