Nantes: Un exercice de sécurité dans les 113 écoles de la ville ce mardi matin

PREVENTION Quelque 17.000 enfants des écoles publiques nantaises sont concernés par un exercice de simulation de tempête, ce mardi depuis 9h15...

Julie Urbach

— 

NANTES, le 04/09/2013 illustration ecole nantaise
NANTES, le 04/09/2013 illustration ecole nantaise — Fabrice Elsner

Accident industriel, explosion, attentat… Comment réagir et se mettre en sécurité en cas d’événement de ce type ? Afin d’entraîner les élèves et les personnels à y faire face, un exercice de sécurité est organisé ce mardi matin, de 9h15 à 10h30, dans les 113 écoles publiques nantaises.

Une occasion de tester le plan particulier de mise en sûreté (PPMS) dont dispose chaque école, et de s’assurer que le circuit d’alerte entre la ville, les établissements, les secours et le rectorat fonctionne bien. Quelque 17.000 enfants sont concernés.

Corne de brume

Le scénario retenu pour cet exercice est celui de la tempête et de ses conséquences. « Une fois alerté, le directeur fera retentir une corne de brume pour avertir l’ensemble de l’établissement, explique la mairie. En fonction de la situation, élèves et personnels mettront en pratique les consignes de mise en sécurité délivrées par le directeur. » Il est aussi recommandé de ne pas utiliser le téléphone pour ne pas encombrer les réseaux.

L’an dernier, lors d’un exercice similaire où toutes les écoles avaient été mobilisées simultanément, élèves et équipes pédagogiques avaient été confinés dans l’hypothèse d’un nuage toxique.