Nantes: Heurts et dégradations pendant la manifestation, cinq interpellations

LOI TRAVAIL Plusieurs incidents sont survenus dans les rues du centre-ville de Nantes ce jeudi, rapporte la police...

Julie Urbach

— 

La manifestation dans les rues de Nantes / AFP PHOTO / LOIC VENANCE
La manifestation dans les rues de Nantes / AFP PHOTO / LOIC VENANCE — AFP

Plusieurs milliers de personnes (2.700, 3.500 au plus fort, selon la police) et son lot de débordements. La manifestation contre le projet de loi travail qui s’est dispersée aux environs de 18h ce jeudi à Nantes, a donné lieu à cinq interpellations, selon la police.

Vers 15h, trois hommes de 18, 22 et 32 ans ont été arrêtés place Graslin « pour participation à une manifestation armée et visage dissimulé ». Des projectiles ont aussi été lancés contre les forces de l’ordre, blessant légèrement deux policiers.

L’homme de 22 ans a été mis en garde à vue après la dégradation d’une vitrine. Ce dernier est connu des services de police notamment pour s’en être déjà pris à la permanence de François De Rugy. Deux autres hommes ont ensuite été interpellés aux abords de l’hôtel de police.

Une étudiante agressée

Un peu plus tôt, plusieurs incidents ont été signalés : des abribus ont été détruits, cinq véhicules (dont un véhicule de police) ont subi des dégradations. Une plainte a également été déposée par une étudiante pour avoir été « rouée de coups » par un groupe de lycéens. Elle a reçu sept jours d’ITT.

 

Devant le lycée Monge / AFP PHOTO / LOIC VENANCE
Devant le lycée Monge / AFP PHOTO / LOIC VENANCE - AFP