FC Nantes: Adryan, mais pourquoi autant d'amour?

FOOTBALL D'après un sondage, réalisé par «20 Minutes», près de 90 % des internautes (sur plus de 6.000 votants) veulent que le FCN lève l'option pour garder Adryan en fin de saison...

David Phelippeau
— 
Le milieu de terrain brésilien Adryan.
Le milieu de terrain brésilien Adryan. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

On adore ou on abhorre. Adryan a ses partisans, mais il a aussi ses détracteurs. Depuis son arrivée à Nantes l’été dernier, le milieu de terrain brésilien ne cesse de faire débat. Le joueur de 21 ans, qui est en fin de contrat en juin prochain, fascine de nombreux fans nantais. A tel point que, d’après un sondage 20 Minutes réalisé lundi, plus de 90 % des internautes espèrent que le FCN lèvera l’option d’achat en fin de saison (entre 3 et 3,5 millions d’euros). Pourquoi tous ces fans vouent une telle admiration pour un joueur efficace (7 buts et 4 passes décisives en 18 titularisations) et en progression certes, mais pas non plus génial ?

>> Un jeune brésilien de 21 ans, surnommé Zico…

Nantes a accueilli trois Brésiliens dans son histoire. Trois défenseurs centraux : Da Silva, Vivian et Douglao. Adryan a un profil offensif. A son arrivée à Nantes, le surnom de Zico, qu’on lui donnait au Brésil il y a quelques années, est remonté à la surface. Une anecdote qui a instillé du rêve dans les esprits de nombreux jeunes supporters nantais.

>> Un joueur toujours porté vers l’avant et adepte de gestes techniques

Son style de jeu plaît. « Il est dans le geste technique, explique Yves Deroff (ancien joueur nantais), qui est plutôt favorable pour que le FCN lève l’option, mais à un prix moins élevé. Les jeunes footballeurs adorent ça. C’est un peu de la poudre aux yeux par moments. Il fait des passements de jambes pas toujours efficaces et provoque dans des angles fermés. » Sa facilité sur ses contrôles de balle à se mettre rapidement vers l’avant est un atout. « C’est un Brésilien, il amène du spectacle », reconnaît Olivier Quint, l’ancien Canari.

>> Un joueur transfiguré depuis janvier

Adryan, qui a peu joué en début de saison (six matchs de L1 entre la 5e et la 20e journée), s’est imposé depuis début janvier au poste de milieu gauche. « Même s’il est encore brouillon, il a des jambes, estime Yves Deroff. On sentait qu’en début de saison, il n’était pas prêt physiquement. Il a un vrai potentiel, il va progresser encore. »

Olivier Quint abonde dans ce sens : « Il est vraiment plus convaincant depuis plusieurs semaines que par rapport au début de saison. Il peut marquer et être décisif. Il a retrouvé du coffre et est donc capable de durer… Il n’a que 21 ans, il a une marge de progression. »

Comme son ancien coéquipier, Quint dit « oui » pour lever l’option d’achat. « J’aurais dit non il y a six mois. Mais, le problème reste le prix (entre 3 et 3,5 millions d’euros). » Il ne semble pas en être un pour beaucoup de fans…