HBC Nantes: Olivier Nyokas vient au «H» «avec de fortes ambitions»

HAND L'arrière gauche international de 29 ans sera nantais à partir de la saison prochaine...

David Phelippeau

— 

Olivier Nyokas sous le maillot de l'équipe de France
Olivier Nyokas sous le maillot de l'équipe de France — SIPA

Ce lundi, le HBC Nantes a annoncé le nom de la sixième recrue après Siffert, Dumoulin, Klein, Matulic et Gurbindo pour la saison prochaine. Il s’agit de l’arrière gauche international français de 29 ans Olivier Nyokas, frère jumeau de Kévynn. En 2014, celui qui joue actuellement à Ballingen (Allemagne) avait déjà failli venir à Nantes.

« L’histoire avait capoté pour des raisons sur lesquelles je ne veux pas m’étendre », avoue l’entraîneur nantais Thierry Anti. Cette fois-ci, c’est officiel. Nyokas, qui a participé à l’Euro avec l’équipe de France en début d’année, sera nantais pour trois ans à partir de juin prochain. « Nantes sera plus que compétitif l’année prochaine, explique le joueur, très proche de Nicolas Claire et Rock Feliho. Clairement, je viens avec de fortes ambitions et pour faire passer un cap à l’équipe. » Il précise l’objectif : « Se qualifier pour la Ligue des champions. »

Nyokas, qui a évolué dans trois championnats (France, Espagne et Allemagne), ne vient pas en terrain inconnu. « C’est une grande histoire entre Thierry [Anti] et moi. Je le connais très bien [à Paris en 2006-2008]. J’espère encore progresser à son contact. » Et la réciproque est aussi vraie. « Si on l’a recruté, c’est pour être plus fort, explique Thierry Anti. Et avec lui, on sera plus fort ! »

L’entraîneur nantais est dythirambique : « C’est un joueur en pleine maturité qui vient chez nous. Il peut faire des différences seul. Il peut débloquer des situations. Ce n’est pas un joueur fini. Il a des qualités de vitesse, de détente, de punch. Olivier Nyokas, c’est du show. On n’a pas ce type de joueur actuellement. »

Alors, avec toutes ces arrivées déjà actées, les ambitions du HBC Nantes pour la saison prochaine ? « Etre dans le top 2 ou top 3 pour aller en Ligue des champions », répond Thierry Anti.

>> A lire aussi : HBC Nantes: Le départ de Valero Rivera à Barcelone ne laisse pas indifférent sur la toile