Nantes: Trois jeunes toujours en garde à vue après les heurts en fin de manifestation

FAITS DIVERS Une porte de la gare a été dégradée, et des projectiles ont été lancés, mercredi soir, après le défilé contre le projet de loi travail...

Julie Urbach

— 

La fin de la manifestation a dégénéré à Nantes / AFP / LOIC VENANCE
La fin de la manifestation a dégénéré à Nantes / AFP / LOIC VENANCE — AFP

L’ambiance était bon enfant et la mobilisation massive. En marge de la manifestation nantaise contre le projet de loi travail, qui a réuni plus de 10.000 personnes ce mercredi, plusieurs incidents ont pourtant été signalés dans les rues de Nantes, rapporte la police.

Au total, quatre policiers ont été légèrement blessés, trois ont porté plainte. Cinq jeunes gens, entre 13 et 17 ans, ont été interpellés à la gare et quartier Bouffay, mercredi en fin d'après-midi, pour jets de projectile sur les forces de l'ordre ou outrage (l'un pour violence, après un coup de pied à un fonctionnaire). Trois d'entre eux (âgés de 15 et 16 ans) étaient toujours en garde à vue ce jeudi soir, et devraient être déférés vendredi. Les autres seront convoqués devant le juge des enfants.

Dégradations et jets de projectiles

Mercredi, des affrontements ont notamment eu lieu devant la gare, côté nord, entre plusieurs manifestants et les forces de l’ordre. La porte d’accès vitrée a été la cible de dégradations, et des projectiles ont aussi été lancés contre des policiers, selon la police. L'un des jeunes, qui nie les faits, a été interpellé devant la gare avec un masque à gaz, un masque de ski sur le visage et des gants.