Grandes marées: De très gros coefficients attendus jusqu'à vendredi

ENVIRONNEMENT Un nouvel épisode de grande marée débute sur la façade atlantique, la Manche et la Côte d'Opale avec des coefficients particulièrement élevés...

F.B.

— 

Les grandes marées de mars 2016 à Saint-Malo (Bretagne).
Les grandes marées de mars 2016 à Saint-Malo (Bretagne). — JEAN MARC DAVID/SIPA

Le phénomène se répète chaque mois, avec plus ou moins d’intensité. Trois jours de grandes marées sont attendus sur la façade atlantique, le littoral de la Manche et la côte d’Opale à partir de ce mercredi. Des coefficients particulièrement importants, les plus élevés depuis septembre 2015, sont prévus : jusqu’à 115 et 116 (sur une échelle de 120) jeudi et vendredi. Ce mercredi, le coefficient sera de 112.

Appel à la prudence

Profitant de l’aubaine, les amateurs de pêche à pied seront des milliers sur les côtes à marée basse ces prochaines heures, en particulier sur la côte sauvage bretonne. Les curieux devraient également être au rendez-vous pour admirer le spectacle des vagues, accentué par le fort coup de vent déferlant sur l’ouest de la France depuis la nuit dernière.

Voilà pourquoi les préfectures des départements concernés multiplient les messages de prudence à l’intention de la population. Le risque de vague-submersion est bien réel. Le littoral breton et manchois a d’ailleurs été placé en vigilance orange par Météo France jusqu’à ce mercredi soir. Le risque de se faire surprendre par la marée est aussi à son maximum.