Rennes-FC Nantes: «Il n'y avait aucun chambrage dans l'histoire», explique le speaker du Stade Rennais

FOOTBALL A la 53e minute du derby Rennes-Nantes (4-1), dimanche, Alain Rousseau a fait une annonce surprenante au micro en demandant aux chauffeurs de bus nantais de rejoindre leurs véhicules...

David Phelippeau

— 

Le parcage nantais à quelques minutes de la fin du match.
Le parcage nantais à quelques minutes de la fin du match. — D.P. / 20 minutes

En 25 ans de carrière de speaker, « c’est la première fois » qu’on lui demande une chose pareille. A la 53e minute du derby remporté facilement (4-1) par Rennes, Alain Rousseau, speaker du Stade Rennais depuis 12 ans, fait une annonce totalement surréaliste qui provoque l’hilarité dans le stade. « Votre attention s’il vous plaît, les chauffeurs des bus nantais sont attendus de toute urgence à leurs véhicules… »

En effet, une partie des 1.300 supporters nantais, désabusée par le scénario du match (4-0 à la pause), a préféré quitter le parcage. Le speaker, joint ce lundi, explique ce qu’il s’est passé : « Le responsable de la sécurité est venu me dire qu’il fallait faire cette annonce car il ne savait pas comment joindre les chauffeurs de bus. Il fallait le faire car certains fans nantais étaient entourés de CRS à l’extérieur du stade et il craignait que ça dégénère. Les forces de l’ordre ne pouvaient pas les encadrer pendant 45 minutes. Le délégué m’a confirmé que je devais annoncer ça. Il fallait que je le fasse pour des raisons de sécurité. J’ai suivi les ordres même si je trouvais cette annonce surréaliste. »

>> A lire aussi : FC Nantes: «Ils nous ont piétinés, c'est une vraie humiliation», pestent certains supporters nantais

« Je n’y suis pour rien ! »

Alain Rousseau, qui sera speaker sur les matchs de l’Euro à Toulouse, ajoute pour clore la polémique née de son annonce : « Il n’y avait aucun chambrage dans l’histoire. Je n’y suis pour rien. J’aime bien le FC Nantes. En plus, j’avais d’ailleurs trois amis nantais en tribunes… »