Carquefou: Un camp de roms de 80 caravanes évacué

SOCIETE Des familles occupaient illégalement le Moulin-Boisseau à Carquefou, près de Nantes...

A. Godet et J.Urbach

— 

Les roms étaient installés à Carquefou
Les roms étaient installés à Carquefou — Google maps

L’opération a commencé vers 8h ce mercredi matin, avec l'intervention de 200 gendarmes. Un camp de roms, comptant environ 80 caravanes installées depuis juillet sur la commune de Carquefou, est en cours d’expulsion, confirme la préfecture.

La maire de la commune, Véronique Dubettier-Grenier (DVD), avait écrit le 19 février dernier une lettre ouverte au préfet pour demander l'évacuation du terrain du Moulin-Boisseau, occupé illégalement depuis juillet. « On avait reçu beaucoup de réclamations de riverains et des utilisateurs des infrastructures sportives, situées à proximité » explique-t-on à la mairie.

« Les roms considèrent la route comme une extension du camp, complète la maire Véronique Dubettier-Grenier. Il y avait des tensions autour de la zone, des vols de portables, des problèmes d'ordre sanitaire...»  Une pétition avait été lancée recueillant 918 signatures.

Situation tendue

En fin de matinée, « quasiment l’intégralité des caravanes sont en train de partir d’elles-même, explique Annie Richard, membre de la Ligue des droits de l’homme. La situation a été très tendue à l’arrivée des gendarmes ce matin, il y a eu des bousculades et des jets de pierres. »

La responsable associative, toujours sur place, s’inquiète pour le devenir des familles. « Il n’y a eu aucune anticipation pour qu’ils retrouvent un terrain où s’installer. Les gamins étaient scolarisés sur la commune… On ne sait pas où il vont aller, ils ne savent pas non plus, ces personnes vont devoir errer. » Selon la maire de Carquefou, les caravanes se trouvaient, en milieu d'après-midi et provisoirement, aux abords de la zone industrielle de la Haute-Forêt à Carquefou.