Sochaux-FC Nantes: Les Jaune et Vert ne peuvent plus se cacher

FOOTBALL Coupe de France, championnat… Les hommes de Michel Der Zakarian débutent dans le Doubs une semaine décisive pour leurs ambitions.

Adrien Godet

— 

Les joueurs du FC Nantes fêtent leur quatrième but, synonyme de qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France face aux Girondins, le 10 février 2016 à Bordeaux.
Les joueurs du FC Nantes fêtent leur quatrième but, synonyme de qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France face aux Girondins, le 10 février 2016 à Bordeaux. — N. Tucat / AFP

Deux matches. C’est ce qui sépare encore le FCN du stade de France. Le premier obstacle est sochalien mercredi soir. Dans un stade Bonal surchauffé malgré le mauvais temps annoncé, les hommes de Michel Der Zakarian ne veulent pas laisser passer l’occasion : « C’est la première des priorités, tout le monde a envie d’emmener notre super public au stade de France ».

Les statistiques ne sont pourtant pas favorables. Les Nantais n’ont jamais battu les Sochaliens en coupe (trois défaites). « Ils ont déjà sorti Monaco et Bastia et vont être déterminés à nous battre », imagine le milieu de terrain nantais Adrien Thomasson, de retour dans le groupe. Hors de question donc de partir trop confiant face à une équipe qui peine en Ligue 2 (18e et premier relégable). « Un quart de finale, c’est particulier, il n’y a pas de petite équipe. A nous de faire respecter la hiérarchie », prévient le gardien Rémi Riou, ménagé contre Sochaux.

>> A lire aussi : Sochaux-FC Nantes : «A nous de faire tomber les Canaris», lance Florian Martin

« Il faudra compter sur Nantes »

Il n’empêche, le FCN part clairement favori de la rencontre et voudra poursuivre dans le Doubs sa série de 16 rencontres sans défaite, toutes compétitions confondues. De quoi revoir les ambitions à la hausse. Après un match nul plein de regrets contre Monaco (0-0), deuxième du championnat, les coéquipiers de Guillaume Gillet restent à deux points de la troisième place synonyme de Ligue des Champions : « On a clairement quelque chose à jouer. On a en tout cas prouvé qu’il fallait compter avec le FC Nantes dans ce championnat, c’est déjà une bonne chose ».

>> A lire aussi : FC Nantes: Après la défaite du PSG, les Canaris conservent leur record

En s’imposant à Rennes dimanche, les Jaune et Vert deviendraient un prétendant encore plus crédible à l’Europe. D'autant que le FCN a un match en retard à jouer à le 9 mars prochain à Bastia. « C’est très serré, un faux pas et on se retrouve en bas. A nous de rester concentré et de garder cette confiance », rappelle Rémi Riou en refusant toute pression : « On est au-delà des objectifs. On joue bien en ce moment, il y a de la cohésion, c’est que du plus ».

>> A lire aussi : FC Nantes-Monaco: Jérémy Toulalan «content de revoir Nantes à ce niveau»

Reste à bien négocier les dix prochains jours, ponctués de quatre rencontres. « En jouant des matches pleins, en mettant des buts, on restera en haut du classement. On va enquiquiner beaucoup d’équipes », promet déjà Michel Der Zakarian, le coach nantais.