Notre-Dame-des-Landes: La station-service dégradée restera fermée «plusieurs semaines»

MANIFESTATION La station Total avait été vandalisée par des manifestants lors de la mobilisation anti-aéroport sur la quatre voies Nantes-Vannes samedi...

Frédéric Brenon
— 
La station Total vandalisée samedi 27 février lors de la manifestation anti-aéroport. S.Salom-Gomis
La station Total vandalisée samedi 27 février lors de la manifestation anti-aéroport. S.Salom-Gomis — SIPA

Elle avait été vandalisée par des manifestants samedi, en fin de matinée, lors de la grande mobilisation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La station-service Total, située le long de la 2x2 voies Nantes-Vannes à hauteur de Vigneux-de-Bretagne, « restera fermée plusieurs semaines », annonce un porte-parole de Total. Les dégâts commis seraient évalués à 100.000 euros

« Il faut changer toutes les pompes »

« Outre les tags laissés sur les murs, les panneaux, les totems, les enseignes, le bitume et jusque sur les auvents de la station, des dégradations ont été commises sur les pompes. Les systèmes de sécurité anti-incendie sont hors-service, les terminaux de paiement par carte bancaire ont été cassés et les caméras de surveillance vandalisées », énumère le porte-parole de Total. Bref, la station-service « ne peut plus fonctionner, il faut changer toutes les pompes et nettoyer ce qui a été souillé ».


Très peu de débordements samedi

La manifestation contre le projet d’aéroport avait réuni entre 15.000 (selon la police) et 50.000 (selon les organisateurs) personnes sur la quatre voies Nantes-Vannes samedi. Le rassemblement s’était déroulé dans une ambiance pour l’essentiel détendue et festive.

Outre les dégâts commis sur la station-service, un journaliste a toutefois été touché par un projectile. Une poignée de manifestants a également refusé de libérer la route à l’heure prévue (18h), obligeant les forces de l’ordre à intervenir vers 21h.