Nantes: La construction du nouveau MIN se précise

ECONOMIE L'ouverture du marché de gros à Rezé, le long du périphérique, est prévue à l'automne 2018...

Frédéric Brenon

— 

Image de synthèse du futur Marché d'intérêt national (MIN) de Nantes Lancer le diaporama
Image de synthèse du futur Marché d'intérêt national (MIN) de Nantes — Erik Guidice architecture

La construction du nouveau Marché d’intérêt national (MIN) de Nantes entre dans sa phase opérationnelle. Le permis de construire sera déposé en avril et la concertation préalable est imminente, annonce Nantes métropole. « Tout va s’enclencher rapidement désormais », se réjouit Alain Robert, vice-président de Nantes métropole.

Le projet est toujours celui d’un transfert à Rezé de l'actuel marché de gros situé boulevard Gustave-Roch. Le terrain pour l’accueillir est prêt : il s’agit de la zone de la Brosse, le long du périphérique, près de la Porte de Rezé et du centre-bourg des Sorinières.

Une centaine d’entreprises et 1200 emplois attendus

Dessiné par l'architecte Erik Guidice, un énorme bâtiment d’environ 43.000 m2 sera construit. Les travaux débuteront début 2017 pour une livraison à l’automne 2018. Une centaine d’entreprises (grossistes, producteurs, services logistiques) sont attendues pour y emménager, soit l’équivalent de 1.200 emplois.

Pour l’heure, une vingtaine de sociétés sur les 109 de l’actuel MIN ont signé un accord pour déménager sur le nouveau site. La plupart seront locataires, indique Nantes métropole.

>> A lire aussi : Au MIN, le déménagement est attendu avec «impatience», mais des «craintes» demeurent

Une centrale photovoltaïque sur le toit

Le budget de l’opération, estimé dans un premier temps à 80 millions d’euros, a été réévalué à 148 millions d’euros. Il intègre des agrandissements de surface mais aussi l’installation d’une vaste centrale de panneaux solaires sur la toiture du bâtiment.

« Ce sera la plus grosse centrale photovoltaïque de l’agglomération, indique Pascal Bolo, président du MIN. On ne sait pas encore si on revendra l’électricité ou si elle sera consommée sur place. Un MIN, c’est un gros consommateur d’énergie, pour la production de froid en particulier. »

Libérer la place au CHU

Pour rappel, le transfert du MIN à Rezé vise à moderniser les équipements et, surtout, à libérer de la place pour l'installation du futur CHU regroupé sur l'île de Nantes. L’ouverture du nouvel hôpital, au pied du pont des Trois-continents, est prévue pour 2023.

Un pôle agroalimentaire de 20 ha sera aménagé juste à côté du futur MIN, sur la zone Océane nord à Rezé.