Les 2x2 voies Nantes-Vannes et Nantes-Rennes coupées par les anti-aéroport samedi

NOTRE-DAME-DES-LANDES Une grande manifestation anti-aéroport est organisée samedi, de 10h à 18h, sur les voies rapides menant à Vannes et Rennes...

Frédéric Brenon

— 

Les anti-aéroport avaient déjà manifesté sur le périphérique nantais le 9 janvier 2016. Lancer le diaporama
Les anti-aéroport avaient déjà manifesté sur le périphérique nantais le 9 janvier 2016. — SIPA

Elle devrait rassembler plusieurs milliers de personnes. Les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes appellent à participer samedi à une nouvelle grande manifestation contre le projet. Le rassemblement n’aura pas lieu à Nantes mais à une vingtaine de kilomètres de la Cité des ducs, au Temple-de-Bretagne et à Grandchamp-des-Fontaines, sur les 2x2 voies Nantes-Vannes et Nantes-Rennes !

La circulation sur ces deux axes extrêmement fréquentés sera donc coupée dans les deux sens : de 10h15 à 12h30 sur la route de Rennes (N137), de 10h15 à 19h environ sur la route de Vannes (N165).

Deux cortèges et un lieu de convergence

Concrètement, deux cortèges se rejoindront vers 13h sur la voie rapide Nantes-Vannnes au niveau de l’échangeur du Temple. L’un composé de tracteurs et vélos qui s’élancera à 10 de l’Erette (Temple-de-Bretagne), ira bloquer pendant une heure la quatre voies Nantes-Rennes puis reviendra vers l’échangeur du Temple (N165). L’autre composé de piétons et vélos qui s’élancera à 11h de la zone des Quatre-Nations à Vigneux et parcourra 5 km sur la quatre voies.

Des prises de parole, concerts et animations sont ensuite prévues tout l’après-midi sur l’échangeur de la N165 au Temple-de-Bretagne.

Aux extrémités de la ZAD

Ce choix géographique n’est pas un hasard. Il s’agit des deux extrémités de la ZAD, « là où le gouvernement voudrait commencer les travaux » de desserte routière de l’aéroport, indique la coordination des opposants. L’objectif de la manifestation est toujours de réclamer « l’abandon pur et simple du projet «, mais aussi de « montrer notre capacité à protéger et entourer la ZAD en cas de tentative d'expulsion et de démarrage des travaux ».

Une cinquantaine de cars venus des départements voisins sont attendus.

La préfecture laisse faire mais reste vigilante

La préfecture de Loire-Atlantique, qui n’empêchera pas la tenue de la manifestation, appelle les automobilistes à éviter le secteur samedi. Des itinéraires de déviations par les routes départementales seront mis en place.

Elle sera également extrêmement vigilante au départ des manifestants à l’heure prévue (18h) afin que l’occupation de la route ne se prolonge pas comme cela avait été le cas le 9 janvier sur le pont de Cheviré.