Le « Maillé-Brézé » devrait quitter Nantes pour un tournage hollywoodien

CINEMA Le bateau-musée nantais devrait être à l'affiche du prochain film de Christopher Nolan évoquant la bataille de Dunkerque durant la Seconde Guerre mondiale...

Frédéric Brenon

— 

Le Maillé-Brézé, ancien navire de guerre devenu musée-naval, amarré quai de la Fosse à Nantes.
Le Maillé-Brézé, ancien navire de guerre devenu musée-naval, amarré quai de la Fosse à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Quand ils ont été contactés pour la première fois, les membres de l’association Nantes marine tradition (NMT), propriétaire du Maillé-Brézé, ont eu du mal à y croire. « On était évidemment surpris, raconte Gildwen Eveno, responsable de l'accueil du navire. Tout le monde a vu au moins un film de Christopher Nolan. Mais non, ce n’était pas une blague.»

Le célèbre réalisateur anglo-américain Christopher Nolan, auteur de plusieurs gros succès hollywoodiens (Interstellar, Inception, Memento, Batman, Le Prestige…), a en effet sollicité les administrateurs du bateau-musée nantais, amarré quai de la Fosse depuis 1988, pour que celui-ci figure en bonne place dans son prochain film, Dunkirk, comme l'a révélé Presse Océan.

Transformation pour le tournage

Le long-métrage, qui évoque la bataille de Dunkerque durant la Seconde Guerre mondiale, doit être tourné en mai et juin à proximité de la sous-préfecture du Nord. « Nolan a besoin de plusieurs navires de guerre d’époque et ceux-ci sont extrêmement rares. Il souhaiterait utiliser le Maillé-Brézé pour plusieurs rôles de bateaux dans différentes scènes extérieures, notamment celles du sauvetage des troupes alliées. »

En service entre 1957 et 1988, l’ancien escorteur de la marine nationale n’est pourtant pas contemporain de l’Opération Dynamo (mai-juin 1940). « C’est pour ça qu’il va falloir le transformer un peu. Démonter les éléments les plus modernes comme le sonar. » Il faudra aussi restaurer la peinture grise originale du bateau, habillé depuis septembre d’une fresque colorée réalisée par deux artistes de street-art.

Le navire absent de mi-avril à mi-juillet

L’autre enjeu sera le voyage jusqu’à Dunkerque. « Le navire ne peut pas y aller seul car il n’a plus de système de propulsion. Il sera donc remorqué jusqu’à Saint-Nazaire où seront effectués les aménagements pour le tournage. Puis il sera de nouveau remorqué jusqu’à Dunkerque. »

Si les discussions « se poursuivent sur le plan technique », le projet est « bien avancé », indique l’association. La société de production Warner Bros prendra les frais « à sa charge », y compris ceux d’une remise en état minutieuse (le bâtiment étant classé monument historique) et d’une perte d’activité liée à son absence. Un accord officiel pourrait intervenir ces prochains jours.

Le Maillé-Brézé devrait quitter Nantes de mi-avril à mi-juillet. « Pour l’image du navire et du patrimoine nantais, c’est une opportunité formidable, une vraie fierté », conclut, enthousiaste, Gildwen Eveno.