FC Nantes: «Je n'ai rien à dire là-dessus...», martèle Michel Der Zakarian

FOOTBALL L’entraîneur nantais n’a pas voulu réagir aux propos de son président qui laissait sous-entendre, samedi dernier, qu’il voulait changer d’entraîneur en fin de saison…

David Phelippeau

— 

L'entraîneur nantais Michel Der Zakarian  AFP PHOTO / LOIC VENANCE
L'entraîneur nantais Michel Der Zakarian AFP PHOTO / LOIC VENANCE — AFP

Ce jeudi midi, les journalistes auront tout essayé, mais Michel Der Zakarian n’a jamais voulu réagir aux propos de son président Waldemar Kita, qui ont créé la polémique samedi dernier, à l’issue de la victoire (2-1) contre Lorient. Pour rappel, ce dernier avait déclaré qu’il ne comptait pas vraiment prolonger Der Zakarian, qui est en fin de contrat en juin.

>> A lire aussi : Pour l’avenir de Der Zakarian, Kita balance (encore) un gros pavé dans la mare

Le coach nantais, qui a eu 53 ans ce jeudi, est toujours resté droit comme un i pendant toute la durée de l'« interrogatoire ». « Je n’ai rien à dire là-dessus », a-t-il tout de suite coupé court. « Chacun pense ce qu’il veut, a-t-il précisé dans la foulée. Moi, j’arrive en fin de contrat comme d’autres entraîneurs et joueurs. Je fais mon boulot. J’essaie de bien le faire. On fera les comptes en fin de saison. » « Et est-ce que vous entendez toujours avec votre président ? », se risque un confrère. « Très, très bien », répond tout à trac Der Zakarian, qui aimerait beaucoup prolonger son aventure nantaise en fin de saison.

Malgré l’intervention de l’attachée de presse qui essaie de mettre fin à la conférence de presse, relance d’un autre confrère sur les déclarations du président Kita de samedi. « Je n’ai rien à dire là-dessus », répète l’entraîneur nantais. Une phrase qu’il martèlera deux ou trois minutes plus tard sur une ultime relance sur son avenir au FCN.