Rachida Dati en tournée d'inspection

Guillaume Frouin - ©2007 20 minutes

— 

La visite avait été plusieurs fois programmée, puis annulée. La garde des Sceaux, Rachida Dati, s'est rendue hier matin au centre Anjorrant, qui accueille rue du général-Buat 33 adolescentes, enceintes ou déjà mamans, et 27 enfants. La structure est financée pour moitié par le ministère de la Justice, au titre de la protection des mineurs.

Agées de 14 à 21 ans, les jeunes filles sont « souvent d'origine modeste, avec un passé difficile (échecs scolaires, carences affectives...) », explique Dominique Moulet, chef de service au centre Anjorrant. Elles y sont hébergées dans des T1, où elles peuvent rester jusqu'à la scolarisation de leur enfant. Sur place, ces jeunes mères disposent d'une crèche ouverte en permanence, et de l'aide d'une soixantaine de professionnels (éducateurs, psychologues, puéricultrices...). Seules cinq structures de ce type existent en France.

Rachida Dati est ensuite allée à Doulon visiter le Casier judiciaire national, où sont enregistrées toutes les condamnations émises par les tribunaux français. « C'est important de traiter ces informations en temps réel, notamment pour tenir compte de la récidive », a souligné la ministre, à l'origine d'une récente loi sur le sujet. Rachida Dati, qui a promis l'affectation de seize agents supplémentaires, s'est également engagée à revenir à Nantes « avant la fin de l'année », pour visiter le futur établissement pénitentiaire pour mineurs d'Orvault.