Notre-Dame-des-Landes: Les modalités du référendum connues dans «un mois au plus»

PROJET D'AEROPORT Le premier ministre Manuel Valls a répété, ce mardi, son souhait d'une consultation avant l'été...

20 Minutes avec AFP

— 

Le premier ministre Manuel Valls
AFP PHOTO / ALAIN JOCARD
Le premier ministre Manuel Valls AFP PHOTO / ALAIN JOCARD — AFP

Le gouvernement reprend la main. Alors que de nombreuses questions se posent depuis l’annonce, la semaine dernière, de la tenue d’un référendum local sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, le Premier ministre Manuel Valls a assuré ce mardi que les modalités précises seront établies d’ici « un mois au plus » avec les « consultations nécessaires ».

« En nous donnant encore quelques semaines, un mois au plus », avec la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, « les consultations nécessaires auront lieu à la fois sur la question qui sera posée, sur le périmètre de la consultation, et sur les modalités. Parce que personne ici n’ignore, cela a été rappelé depuis jeudi dernier, toute une série de problématiques juridiques », a dit le chef de gouvernement, lors de la séance des questions à l’Assemblée nationale.

Donner « la force nécessaire au projet »

« Mais cette consultation aura lieu et elle aura force de loi d’une certaine manière, au-delà de l’avis des élus », a insisté Manuel Valls. Plusieurs présidents de conseils départementaux et régionaux ont déjà exprimé leurs réticences sur l’organisation de ce vote. « Consulter les citoyens sur ce sujet-là, avant l’été, s’impose et donnera la force nécessaire au projet », a affirmé le Premier ministre, dans une ambiance agitée.

Manuel Valls est revenu sur les difficultés que promet l’évacuation de la ZAD. « C’est pour cela qu’avec le président de la République, nous avons considéré qu’il fallait donner une légitimité supplémentaire à ce projet », a souligné le Premier ministre.