Nantes: Ils vivaient avec une trentaine de chiens craintifs et très maigres

ANIMAUX Dans le vignoble nantais, des associations, encadrées par les gendarmes, sont intervenues dans une maison pour le sauvetage de 25 chiens...

J.U.

— 

Illustration patte de chien
Illustration patte de chien — JIM WATSON / AFP

Ils vivaient dans des conditions d’hygiène déplorables. Une trentaine de chiens, dont des chiots, ont été retrouvés par des membres d’une association et les gendarmes, vendredi, dans une maison du Loroux-Bottereau dans le vignoble nantais.

Selon Ouest-France et Presse Océan, qui rapportent l’histoire, ils vivaient en meute dans l’habitation, occupée également par deux frères d’une cinquantaine d’années.

Animaux très aimaigris

Ces pauvres épagneuls et chiens de type bergers étaient pour certains amaigris, la plupart très craintifs. La majorité a été prise en charge par des associations dont Urgence maltraitance animale, alertée par le voisinage. Seuls trois mâles ont été laissés sur place.

Selon un enquêteur cité par Ouest-France, les propriétaires se seraient laissés déborder par des animaux « qui se sont reproduits ». Les gendarmes avaient d’ailleurs déjà été appelés il y a quelques années pour la même affaire.