Hellfest: Le festival maintient la programmation de Down

POLEMIQUE Après le salut nazi du chanteur de Down, le conseil régional avait demandé sa déprogrammation du Hellfest. Le festival ne compte pas céder…

Mikael Libert

— 

Polémique au sujet de la venue de Down au Hellfest 2016.
Polémique au sujet de la venue de Down au Hellfest 2016. — SIPA

Bras de fer autour d’un salut nazi. Malgré les excuses du chanteur de Down, son salut nazi lors d’un concert est resté coincé dans la gorge du président du conseil régional des Pays de la Loire, Bruno Retailleau. L’élu a demandé l’annulation de la venue du groupe au Hellfest 2016. Une requête que le directeur du festival, Ben Barbaud, ne compte pas honorer. Il s’en est expliqué à nos confrères de Ouest France.

Que les choses soient claires, le directeur du Hellfest ne cautionne aucunement le geste scandaleux d’Anselmo, le chanteur de Down, lors d’un concert au mois de janvier à Los Angeles. Pour lui, c’est « un provocateur qui joue les gros bras et qui perd pied quand il est ivre ».

Problème de communication

Non, le problème, c’est la manière avec laquelle le président de la région a demandé l’annulation de la participation de Down : par communiqué de presse. « On n’a reçu aucun appel. Ça se dit partenaire ? », fulmine Ben Barbaud.

Dans le communiqué de Bruno Retailleau, les mots peuvent laisser penser que de la programmation ou non de Down dépend le versement de la subvention régionale. Le directeur du festival, qui sait lire entre les lignes, anticipe d’ailleurs une suspension de la subvention plus formelle : « Je vais devancer leur décision : qu’ils gardent leur subvention de 20 000 € », lance-t-il dans Ouest France.

Vers une annulation de la tournée

Le bras de fer entre l’institution et le festival pourrait s’avérer de toute façon inutile. Il semblerait que, face à la polémique, le groupe Down s’oriente vers une annulation pure et simple de toutes ses dates européennes. "Je les vois mal monter sur scène", concède Ben Barbaud.