Loire-Atlantique: Les cambriolages, le point noir de 2015

SECURITE Les vols par effraction dans les logements ou locaux professionnels ne cessent de progresser. Tout le monde est concerné, explique la gendarmerie…

Frédéric Brenon
— 
Les vols par effraction ont augmenté de 11% en Loire-Atlantique en 2015.
Les vols par effraction ont augmenté de 11% en Loire-Atlantique en 2015. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

C’est l’une des problématiques principales de la délinquance en Loire-Atlantique depuis quelques années. Et contrairement à la tendance nationale, les cambriolages ont encore progressé de 11 % en 2015, a révélé ce jeudi le préfet Henri-Michel Comet, à l’occasion de la présentation des chiffres de la délinquance.

Les résidences principales d’habitation sont les plus touchées. « Les intrusions ont lieu en général le matin en hiver et plutôt l’après-midi en été », constate le colonel Didier Marconnet, commandant de la région de gendarmerie. Les cambriolages visant les locaux industriels se multiplient également, essentiellement la nuit : « Tout le monde est potentiellement concerné. Les malfaiteurs repèrent de plus en plus la configuration des lieux par Internet et Google. »

Recel à grande échelle vers les pays de l’est

Les profils des auteurs sont multiples. « On a le cambrioleur menant de petits trafics. Celui cherchant à financer sa consommation de drogue, qui agit à titre individuel ou au sein d’une organisation, poursuit Didier Marconnet. On a aussi des réseaux mafieux très organisés, pratiquant le recel à grande échelle, le plus souvent en direction des pays de l’est. Leurs vols sont très ciblés : électroménager, accessoires spécifiques (générateurs…), or et bijoux. Il y a parfois de véritables périples qui s’organisent dans des camions pleins à craquer. »

A lire aussi : La délinquance progresse en Loire-Atlantique en 2015

Les effractions professionnelles peuvent aussi avoir pour objet des vols de carburant ou de métaux. Ces derniers ont fortement diminué en raison d’une « coopération renforcée » entre les forces de l’ordre et les sociétés à risque.

« Veiller sur ses voisins, alerter, ce n’est pas de la délation »

Pour 2016, la prévention des cambriolages a été érigée comme priorité par le préfet. Cela passe par le développement de la surveillance des logements pendant les départs en vacances (Opération tranquillité vacances), par l’amplification des réunions de sensibilisation, des campagnes d’information et des diagnostics de sûreté.

« Le travail partenarial porte toujours ses fruits. Veiller sur ses voisins, alerter lorsqu’il se passe quelque chose d’anormal, ce n’est pas de la délation », insiste le commandant de la région de gendarmerie. Quelques précautions s’avèrent également très efficaces.

« Vérifier ses ouvertures, ne pas laisser d’outils à portée de main, installer un loquet de porte intérieur… On recommande aussi aux personnes âgées, particulièrement visées par les vols par ruse, de ne pas répondre si ce n’est pas nécessaire », indique Didier Marconnet.