Notre-Dame-des-Landes: Un projet «nécessaire» selon Valls, qui donne rendez-vous «à l'automne»

PROJET D'AEROPORT Le premier ministre a répondu à Cécile Duflot lors des questions au gouvernement, ce mardi...  

J.U. avec AFP

— 

French Prime minister Manuel Valls speaks during a session of questions to the government at the French National Assembly on January 26, 2016 in Paris. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON
French Prime minister Manuel Valls speaks during a session of questions to the government at the French National Assembly on January 26, 2016 in Paris. AFP PHOTO / THOMAS SAMSON — AFP

Au lendemain de la décision de justice qui autorise l’expulsion des derniers habitants historiques de Notre-Dame-des-Landes, le premier ministre Manuel Valls a répété que le projet « était nécessaire » et « utile pour le grand Ouest ». Il répondait à Cécile Duflot qui dénonçait « l’entêtement aveugle et vain du gouvernement », lors de la séance de questions au gouvernement de ce mardi.

Un rendez-vous « à l’automne »

Manuel Valls, qui a évoqué « des citoyens qui vivent un enfer », a interpellé l’ancienne ministre du logement. « Le projet, a-t-il lancé, est soutenu par l’ensemble des collectivités locales. Il s’agit de qui, madame Duflot ? Du président du conseil départemental, du président du conseil régional, qui est sur la même position que son prédécesseur, de la maire de Nantes, de plusieurs parlementaires, de l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, dont vous étiez vous-mêmes membre du gouvernement ».

Dans son intervention, le Premier ministre a parlé d’un rendez-vous « à l’automne, parce que c’est là où toutes les mesures devront être prises pour donner une avancée décisive ».